Chine : la version destinée à l’exportation du FTC-2000 sort de la chaîne de production

(Xinhua/Tao Liang)

GUIYANG, 5 juin (Xinhua) — La version destinée à l’exportation de l’avion léger et polyvalent FTC-2000, développé par la Chine, est sortie lundi de la chaîne de production à Anshun, dans la province chinoise du Guizhou (sud-ouest).

Doté d’une peinture de camouflage adaptée au désert, le FTC-2000 a été développé par la Guizhou Aviation Industry Corporation, dépendant du groupe étatique Aviation Industry Corporation of China (AVIC).

Faisant partie de la première série de ce modèle sur le marché militaire mondial, il sera livré aux clients étrangers après des procédures et essais requis, selon l’AVIC.

Le FTC-2000, également nommé Aigle des montagnes, ou Shanying en chinois, est un avion d’entraînement supersonique avancé.

Cet avion polyvalent léger à un moteur est une nouvelle génération du chasseur d’entraînement avancé développé pour des formations de haut niveau et l’entraînement initial à l’utilisation des chasseurs modernes. Il est également capable d’effectuer des missions de combat.

L’avion supersonique peut atteindre Mach 1,5, et possède un plafond de service de 16.000 mètres.

“Il peut être utilisé pour l’entraînement de haut niveau, l’entraînement au combat de base et l’entraînement aux contre-mesures tactiques pour les pilotes de chasse. Il est également capable de mener des combats aériens et air-sol”, selon Hu Jianxing, directeur adjoint et concepteur en chef de la Guizhou Aviation Industry Corporation de l’AVIC.

“Il a accompli ‘l’essai de vol décrochage-vrille’ en deux secondes à l’étape de recherche. Le FTC-2000 est doté de caractéristiques de sûreté de haut niveau”, a indiqué M. Hu, ajoutant que ce modèle était hautement efficace et fiable.

Le vol inaugural du FTC-2000 a été effectué le 13 décembre 2003. Cet avion a présenté deux acrobaties aériennes en public en 2006 et en 2016 lors du China Airshow à Zhuhai.

En Chine, le FTC-2000 est l’avion d’entraînement principal de la Force aérienne de l’Armée populaire de libération (APL) et de la Marine de l’APL.

“La version pour le marché chinois et celle destinée à l’exportation ont la même plate-forme de vol. Toutes deux sont équipées du turboréacteur WP-13 développé par la Chine, qui a été testé pour de hautes performances”, a expliqué M. Hu. “La version destinée à l’exportation sera équipée de divers systèmes d’avionique, de systèmes de navigation ou de charges externes répondant à la demande des clients étrangers pour de multiples missions”.

Comments are closed.