Posts Tagged ‘char’

Débarquement : la réalité augmentée au service de l’histoire

VIDÉO. Pour commémorer le D Day, France Télévisions utilise les nouvelles technologies pour donner une meilleure idée de l’armada déployée et même faire revivre un GI !

À côté du présentateur, un GI en position de tir. De ses poches dépassent un paquet de chewing-gums, des cigarettes, un dictionnaire français-anglais, mais aussi des préservatifs et des cartes. Un peu plus tard, le soldat laisse la place à une reproduction de barge de débarquement, puis à un Sherman, réplique parfaite du char amphibie utilisé par les Américains il y a 70 ans.

Ce sont ces trésors de réalité augmentée que s’apprête à déployer France 2 pour permettre aux téléspectateurs de mieux revivre le Débarquement. “Les objets semblent être posés à côté du présentateur et sont filmés par une grue de cinéma. Cette amplitude et la reproduction des ombres donnent aux objets virtuels un côté authentique”, explique Arnaud Vincenti, directeur artistique de l’information de France Télévisions.

Le présentateur s’appuie de son côté sur des repères cachés dans le sable, pour caler son regard. “Un travail minutieux d’historien nous a permis de modéliser le GI, que nous pouvons faire tourner sur lui-même grâce à une puissance de calcul comparable à celle d’un jeu vidéo”, poursuit Jean-Luc Desmond, numéro un du studio de création graphique France Télévisions Signature.

“Nous avons expérimenté cette technologie dans nos journaux télévisés il y a un an, c’est pratique pour les sujets spatiaux et scientifiques, car on peut faire revivre des personnages tout comme illustrer des données chiffrées”, explique Amaury Guibert, chef du service opérations spéciales, à la rédaction de France 2. Ce fut le cas pour montrer l’évolution inquiétante du déficit public, les découvertes liées à l’exploration d’un lac souterrain en Russie ou encore les enjeux du redressement du Costa Concordia. Bref, pour cette réalité augmentée, ce n’est que le début de (…) Lire la suite sur LePoint.fr

Le D Day de France 2
Notre corps humain comme mot de passe
“La France qui innove a trente ans de moins que celle qui nous dirige”
WWDC : quelles surprises peut réserver Apple ?
Recevez la newsletter Le Point.fr

Débarquement : la réalité augmentée au use de l’histoire

VIDÉO. Pour commémorer le D Day, France Télévisions utilize les nouvelles technologies flow donner une meilleure idée de l’armada déployée et même faire revivre un GI !

À côté du présentateur, un GI en position de tir. De ses poches dépassent un paquet de chewing-gums, des cigarettes, un dictionnaire français-anglais, mais aussi des préservatifs et des cartes. Un peu and tard, le soldat laisse la place à une facsimile de boat de débarquement, puis à un Sherman, réplique parfaite du burn amphibie utilisé standard les Américains il y a 70 ans.

Ce sont ces trésors de réalité augmentée que s’apprête à déployer France 2 flow permettre aux téléspectateurs de mieux revivre le Débarquement. “Les objets semblent être posés à côté du présentateur et sont filmés standard une grue de cinéma. Cette width et la facsimile des ombres donnent aux objets virtuels un côté authentique”, explique Arnaud Vincenti, directeur artistique de l’information de France Télévisions.

Le présentateur s’appuie de son côté sur des repères cachés dans le sable, flow caler son regard. “Un childbirth minutieux d’historien nous a permis de modéliser le GI, que nous pouvons faire tourner sur lui-même grâce à une stalwartness de calcul allied à celle d’un jeu vidéo”, poursuit Jean-Luc Desmond, numéro un du studio de création graphique France Télévisions Signature.

“Nous avons expérimenté cette technologie dans nos journaux télévisés il y a un an, c’est pratique flow les sujets spatiaux et scientifiques, automobile on peut faire revivre des personnages surveillance comme illustrer des données chiffrées”, explique Amaury Guibert, cook du use opérations spéciales, à la rédaction de France 2. Ce fut le cas flow montrer l’évolution inquiétante du déficit public, les découvertes liées à l’exploration d’un lac souterrain en Russie ou encore les enjeux du redressement du Costa Concordia. Bref, flow cette réalité augmentée, ce n’est que le début de (…) Lire la apartment sur LePoint.fr

Le D Day de France 2
Notre corps humain comme mot de passe
“La France qui innove a trente ans de moins que celle qui nous dirige”
WWDC : quelles surprises peut réserver Apple ?
Recevez la newsletter Le Point.fr

La cyberguerre ne ressemble pas à ce que vous pouvez imaginer

Si jeune et déjà si galvaudé. Le terme «cyberguerre» charrie son lot de fantasmes et de clichés. Des pirates malveillants, probablement situés en Chine ou cachés dans une cave, attaquent une centrale électrique, ou pire nucléaire, dans un pays occidental et plonge le pays dans le chaos. Cette canon a même un nom (et une série éponyme): cybergeddon. Mais dans les rangs des armées et de la défense, c’est un surveillance autre scénario qui inquiète les hauts-gradés.

«La Défense développe et opère des systèmes d’information et de communication particulièrement complexes sur les théâtres d’opérations extérieures», déclarait le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian lors du Forum general de la cybersécurité (FIC), qui s’est tenu à Lille les 21 et 22 janvier. «Le ministère est responsable des systèmes les and stratégiques, liés à la dissuasion nucléaire, mais aussi des systèmes d’attaque et de défense les and sophistiqués des sous-marins, avions de combats, missiles…» Ces systèmes embarqués dans les véhicules, du and léger (tout-terrain) au and lourd (frégate), basic autant de cibles potentielles.

Le centre d’expertise Maîtrise de l’Information de la instruction généralement de l’armement (DGA), situé à Bruz en Bretagne, concentre ses activités sur la prévention de ces risques. Au FIC, leur mount présente une maquette d’un burn d’assaut relié à un système de commande rudimentaire. «Un automate industriel, soit un véritable ordinateur avec un processeur, des logiciels, des puces…», explique Frédéric Valette, cook de la multiplication sécurité des systèmes d’information. Les véhicules terrestres, maritimes ou aériens, communiquent aussi vers l’extérieur, standard exemple flow obtenir des informations météo, et deviennent dès lors des points d’entrée possibles, «une and grande aspect d’attaque» selon la terminologie militaro-industrielle.

La DGA a imaginé un scénario. Lors de la proviso de upkeep en (…) Lire la apartment sur Slate.fr

C++ String: Lire un chaîne de caractères qui se termine par un caractère défini

#include <stdio.h>
#include <string.h>
 
#define MAX_SIZE     100
 
 
char* getString(char *buffer, char end_char);
 
int main()
{
  char buffer[MAX_SIZE];
  int i = 0;
  printf("Taper une chaîne de caractères qui se termine par deux points: ");
  getString(buffer, ':');
  printf(": %s ", buffer);
}
 
char* getString(char *buffer, char end_char)
{
  size_t i = 0;
  /* Lire la chaîne de caractère jusqu' à l'index de deux points */
  while((buffer[i++] = getchar()) != end_char)
    ;
  buffer[i-1] = '

Python: Remplacer une chaîne de caractères par une autre

Syntaxe:

Voici la syntaxe d’utilisation de la méthode replace():

str.replace(old, new[, max])

Exemple d’utilisation:

#!/usr/bin/python
 
str = "J'étais chez vous!";
//Remplacer le temps de l'auxiliaire être
print str.replace("étais", "suis");
print str.replace("j'", "je", 0);

Pyton: Obtenir la touche appuyée par l’utilisateur


{filelink=16955}

import msvcrt
 
print "Pour quitter appuyer sur ESC"
 
while 1:
    char = msvcrt.getch()
    if char == chr(27):
        break
    print char,
    if char == chr(13):
        print

Livres Sur ce Sujet

Python: Lire des lignes d’un module

 module
{filelink=16976}

import linecache
 
print linecache.getline("test.py", 5)
 
print linecache.getline("exemple.py", 9)

Livres Sur ce Sujet

Visula C++: Afficher un Hashtable à l’aide d’une “Enumeration”


Download

/*
#include "stdafx.h"
 
using namespace System;
using namespace System::Collections;
/*
  Exemple de Tableau Associatif.
  MesExemples.com
*/
 
Int32 main(void)
{
	try
	{
		// Créer un objet Hashtable
		Hashtable ^hash  = gcnew Hashtable();
 
		 // Créer tableaux de clé et valeurs
		 array ^keys = gcnew array{ "fr", "en", "gr", "de" }; // Représentent les codes de pays
         array ^values = gcnew array{ "français", "anglais", "grec", "allemand" };// Représentent les pays
 
		 // Combiner les deux tableaux dans un tableau associatif HashTable
		     for (Int32 i = 0; i Length; i++)
		   {
				hash-&gt;Add(keys[i], values[i]);
			}
 
 
		    // Contenu de Hashtable par index
		Console::WriteLine("Contenu par Index");
		// Parcourir le contenu à l'aide d'un Enum
		IDictionaryEnumerator ^enum1 = hash-&gt;GetEnumerator();
		while ( enum1-&gt;MoveNext())
		{
        Console::Write("{0} {1}\t\t", enum1-&gt;Key, enum1-&gt;Value);
		}
 
 
 
 
	}  catch (Exception ^e)
    {
        Console::WriteLine(e-&gt;StackTrace);
    }
    Console::ReadLine();
    return 0;
}

C++: Exemple d’utilisation de la boucle ‘while’


Download

// MesExemples3.cpp : 
 
#include "stdafx.h"
using namespace System;
 
Int32 main(void)
{
	Int32 i = 0;
	while ( i &lt; 10)
	{
		i++;
		Console::WriteLine(i);
	}
 
	Console::ReadLine();
 
    return 0;
}

Visual C++: Exemple d’utilisation des énumérateurs


Download

 
// MesExemples3.cpp : 
 
#include "stdafx.h"
using namespace System;
 
Int32 main(void)
{
	enum Couleur {Rouge, Verte, Bleue};
	Couleur rgb;
 
	// Affecter une valeur à la couleur rgb
	rgb = Verte;
 
	if ( rgb == Verte )
	{
		Console::WriteLine ("La couleur est verte");
	}
	else if ( rgb == Bleue )
	{
    Console::WriteLine ("La couleur est Bleue");
	}
	else  // sinon
	{
    Console::WriteLine ("Couleur inconnue");
	}
 
	Console::ReadLine();
 
    return 0;
 
}