Posts Tagged ‘double’

La NSA aurait espionné bon nombre d’internautes ordinaires

WASHINGTON (Reuters) – En étudiant une vaste quantité de communications interceptées par la NSA (National Security Agency), le Washington Post a découvert qu’elles concernaient très majoritairement des internautes ordinaires, Américains compris, au lieu de ressortissants étrangers surveillés avec l’accord de la justice.

Le journal a examiné environ 160.000 courriels et conversations instantanées ainsi que 7.900 documents extraits de plus de 11.000 comptes en ligne collectés par l’agence de renseignement américaine entre 2009 et 2012.

“Neuf détenteurs de compte sur dix trouvés dans un vaste cache de conversations interceptées, que l’ancien technicien de la NSA Edward Snowden a fournies au Post dans son intégralité, n’étaient pas les cibles désignées mais ont été pris dans le filet que l’agence avait tendu pour quelqu’un d’autre.”

Près de la moitié des dossiers, écrit le journal, “contenaient des noms, des adresses email et d’autres détails notés par la NSA comme appartenant à des citoyens américains”.

Les documents contenaient également des découvertes, assure le quotidien. Parmi les exemples cités, “de nouvelles révélations sur un projet nucléaire secret outre-mer, le double jeu d’un prétendu allié, une catastrophe militaire qui est arrivée à une puissance inamicale et les identités d’intrus agressifs sur des réseaux informatiques américains”.

Ces interceptions ont permis la capture de plusieurs terroristes présumés, comme Umar Patek, l’un des suspects des attentats de Bali en 2002.

Mais d’autres dossiers ont été conservés alors qu’ils ne présentaient pas d’utilité aux dires mêmes des analystes de la NSA, et traitaient de sujets intimes comme l’amour, les relations sexuelles illicites, les conversions politiques ou religieuses ou les problèmes financiers.

(Mohammad Zargham; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Chez Associated Press, les robots écrivent des articles

L’agence de presse américaine teste un nouveau système de courts articles financiers rédigés automatiquement par des robots. Avec un double objectif : gagner en productivité et concentrer les journalistes sur des tâches plus gratifiantes.

L’agence de presse américaine Associated Press va confier la rédaction des résultats financiers de ses clients à des robots. Et ce dès le mois de juillet. C’est ce qu’a annoncé le responsable de la rubrique «business» d’AP dans une note de blog parue lundi. En utilisant la technologie de l’entreprise Automated Insights, dont Associated Press est actionnaire, l’agence pourra «automatiser la production de textes courts, entre 150 et 300 mots, sur les résultats financiers des entreprises, à peu près à la même vitesse que ce que font nos journalistes», explique Lou Ferrara.

Techniquement, les algorithmes d’Automated Insights iront chercher les chiffres-clés des entreprises (chiffre d’affaires, bénéfice net, etc) au sein de la banque de données Zacks Investment Research, puis ils produiront automatiquement les textes explicitant succinctement ces chiffres, à destination des clients de l’agence. L’objectif du projet est clair. Il s’agit d’augmenter la productivité d’AP. «Au lieu des 300 textes que nous produisons manuellement tous les trimestres, nous pourrons fournir plus de 4400 rapports automatiques concernant des entreprises des quatre coins des États-Unis» s’enthousiasme Lou Ferrara. L’ouverture aux entreprises étrangères serait actuellement à l’étude.

Chez AP, on réfute la théorie selon laquelle la machine prendrait la place de l’homme. Bien au contraire, Lou Ferrara explique que l’autre grand avantage de ce projet est de dégager du temps aux journalistes de l’agence afin que ceux-ci puissent effectuer des tâches plus intéressantes: «l’idée est (…) Lire la suite sur Figaro.fr


Bienvenue chez les robots! 


Un robot nommé à un poste clef d’une entreprise 


Pepper, le premier robot capable de lire les expressions humaines 

Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro

Choisir un vidéoprojecteur flow des matchs au format XXL

HIGH-TECH – Plus que jamais, le Mondial mérite de se vivre les yeux dans les Bleus et en grand large. Il est temps de  se laisser séduire customary les images XXL d’un vidéoprojecteur…

Comme au stade. Moyennant quelques centaines d’euros, un vidéoprojecteur peut afficher les matchs avec un exquisite réalisme. L’image proposée peut ainsi atteindre 5 mètres de bottom avec seulement 3,50 mètres de recul. Bien and qu’avec le and grand des écrans plats. Quelques conseils néanmoins flow bien choisir…

La résolution: priorité Full HD

Tous les vidéoprojecteurs ne sont pas Full HD. Les matchs étant diffusés selon cette norme, il est conseillé de ne pas lésiner sur ce critère en achetant un projecteur seulement 720p. Et puis, votre équipement pourra ensuite vous servir flow lire des Blu-ray ou jouer à des jeux vidéo, également en Full HD.

La luminosité: 2000 lumens minimum

Plus un projecteur est lumineux, moins il y aura besoin de faire la pénombre dans la pièce où il aura été installé. Exprimée en lumens, la luminosité de la lampe donne une denote sur cet aspect. «La norme est aujourd’hui d’environ 3000 lumens», explique Coralie Lahure, cook de produit vidéoprojecteurs chez Acer. En dessous, c’est juste. Au dessus, c’est carrément mieux.

Le contraste: gare aux pièges

Entre les projecteurs utilisant la technologie DLP et les modèles LCD, les mesures varient de façon artificielle. En effet, il n’existe pas de customary en la matière. Mais progrès techniques aidant, le taux de contraste n’est and un critère discriminant.

La connectique: pensez HDMI

Beaucoup de projecteurs premier prix n’offrent qu’une prize HDMI. Cela levy de débrancher/rebrancher sa box ADSL flow connecter un lecteur de Blu-ray ou une console de jeux, ce qui n’est guère pratique. «Avec un bill de moins de 700 euros, il n’y a qu’une HDMI», rappelle Charles Lelong, responsable selling chez BenQ. Avec un bill double, on peut (…) Lire la apartment sur 20minutes.fr

Yo, l’appli inutile à un million de dollars
Panne générale de trente mins sur Facebook ce jeudi, l’origine encore inconnue
NoW Future: Trois innovations flow vivre sous l’eau sans se mouiller
VIDEO. Fire Phone: Le smartphone d’Amazon passé au scanner
Recevez toute l’actu de 20minutes.fr customary email

Onda V989, la tablette a un measure de 48.000 sur AnTuTu

Onda, un fabricant chinois, a marqué le manoeuvre avec la tablette Onda V989, et ce modèle inclura la dernière génération de processeur Allwinner nommé A80T. Ce chipset aura une design big.LITTLE similaire qu’on peut trouver dans la gamme Samsung Exynos, qui a quatre cores A7, ainsi que quatre autres cores A15. Selon la situation, le premier fonctionnera flow réduire la consommation d’énergie, tandis que le deuxième entrera en movement lorsqu’une stalwartness de traitement and musclée est nécessaire. En fait, la Onda V989 a marqué un measure de 48.102 points dans le benchmark AnTuTu !

Comme vous pouvez le voir dans le graphique ci-dessus, 48.102 points est près du double de ce que le HTC One (on ne sait pas si c’est le HTC One (M7) ou le HTC One (M8), mais on pencherait and flow le deuxième, automobile le HTC One (M8) a une très bonne performance, meilleure que le Samsung Galaxy Note 3. Assisté standard un GPU PowerVR Series6 GPU nommé 64-core Power VR G6230-, attendez-vous à ce que la Onda V989 vous étonne quand elle sortira.

Les autres spécifications hardware comprennent un écran IPS 9.7”, 2Go de RAM, 32Go de mémoire interne qui peuvent s’étendre around un container flow grant mémoire, un APN 5 mégapixels et un APN 2 mégapixels et une énorme batterie de 10.000mAh.

Retrouvez cet essay sur Ubergizmo FR


Samsung Milk Music, il sera étendu à certaines tablettes
Toshiba Encore 2, les tablettes sont dévoilées
Amazon Appstore, augmentation de la croissance avant le lancement du smartphone
Samsung Galaxy Tab S, la vidéo officielle est dévoilée
LG annonce trois nouvelles tablettes

VIDEO. Google permet de se faire oublier sur internet

Douze mille requêtes en une seule journée. C’est ce qu’a reçu le moteur de recherche Google à l’annonce de la mise en place du droit à l’oubli, jeudi 29 mai.

Pour se conformer à une décision de la probity européenne datant de mi-mai le géant américain, de loin le premier site mondial de recherche sur internet, a lancé un formulaire en ligne permitted aux Européens leur permettant de demander la termination de résultats de recherche. La Cour de probity européenne a estimé que les particuliers avaient le droit de faire supprimer des résultats de recherche les liens vers des pages comportant des informations personnelles les concernant, notamment si elles sont périmées ou inexactes, en s’adressant directement à l’exploitant du moteur de recherche.

Souci de contrôler sa réputation

Les demandes des particuliers seront examinées individuellement, a précisé Google, et non traitées de façon automatique. Le groupe n’a pas fourni d’estimation sur le temps que mettront les liens concernés à disparaître, soulignant que cela dépendrait notamment du bien-fondé de la demande.

La création de ce droit à l’oubli numérique répond à un souci croissant des internautes de contrôler leur réputation en ligne. Elle se double en Europe de préoccupations autour de la insurance des données personnelles et, à cet égard, d’une gift défiance vis-à-vis des Etats-Unis en général et de Google en particulier.

Retrouvez cet essay sur Francetv info

Droit à l’oubli numérique : Google a reçu 12 000 requêtes en une journée
J’ai testé flow vous le formulaire de “droit à l’oubli” de Google
Google pierce un formulaire de “droit à l’oubli” flow les Européens
Entreprises : criticism financer son projet standard le crowdfunding ?
VIDEO. Google dévoile sa nouvelle voiture sans conducteur, ni volant, ni pédales

Droit à l’oubli numérique : Google a reçu 12 000 requêtes en une journée

Seulement une journée après avoir annoncé la possibilité flow les particuliers d’effacer les résultats de recherche les concernant, Google a reçu 12 000 requêtes d’internautes européens sur la seule journée du vendredi 30 mai, selon un porte-parole du groupe.

Pour se conformer à une décision de la probity européenne datant de mi-mai, le géant américain, personality mondial de recherche sur internet, a lancé jeudi soir un formulaire en ligne permitted aux Européens, leur permettant de demander la termination de résultats de recherche.

Google examinera le bien-fondé de la demande

La Cour de probity européenne estime que les particuliers ont le droit de faire supprimer des résultats de recherche les liens vers des pages comportant des informations personnelles les concernant, notamment si elles sont périmées ou inexactes, en s’adressant directement à l’exploitant du moteur de recherche.

Les demandes des particuliers seront examinées individuellement, a précisé Google, et non traitées de façon automatique. Le groupe n’a pas fourni d’estimation sur le temps que mettront les liens concernés à disparaître, soulignant que cela dépendrait notamment du bien-fondé de la demande.

La création de ce droit à l’oubli numérique répond à un souci croissant des internautes de contrôler leur réputation en ligne, qui se double en Europe de préoccupations autour de la insurance des données personnelles et, à cet égard, d’une gift défiance vis-à-vis des Etats-Unis en général et de Google en particulier.

Retrouvez cet essay sur Francetv info

J’ai testé flow vous le formulaire de “droit à l’oubli” de Google
Google pierce un formulaire de “droit à l’oubli” flow les Européens
Entreprises : criticism financer son projet standard le crowdfunding ?
VIDEO. Google dévoile sa nouvelle voiture sans conducteur, ni volant, ni pédales
Apple achète Beats Electronics et embauche Dr Dre

Droit à l’oubli : Google a reçu 12 000 requêtes en une journée !

Les Européens veulent que Google les oublie. Le premier site mondial de recherche sur internet a déjà reçu des milliers de requêtes.

La firme s’attendait-elle à recevoir autant de formulaires ? Google a reçu en une journée – vendredi -, 12 000 demandes d’internautes européens qui souhaitent être effacés standard ses services de recherche. Un porte-parole du groupe a ainsi confirmé le chiffre avancé standard l’hebdomadaire allemande Der Spiegel.

Pour se conformer à une décision de la probity européenne datant de mi-mai le géant américain, de loin le premier site mondial de recherche sur internet, a lancé jeudi soir un formulaire en ligne permitted aux Européens, leur permettant de demander la termination de résultats de recherche.

Les demandes examinées individuellement

La Cour de probity européenne a estimé que les particuliers avaient le droit de faire supprimer des résultats de recherche les liens vers des pages comportant des informations personnelles les concernant, notamment si elles sont périmées ou inexactes, en s’adressant directement à l’exploitant du moteur de recherche. Les demandes des particuliers seront examinées individuellement, a précisé Google, et non traitées de façon automatique.

Le groupe n’a pas fourni d’estimation sur le temps que mettront les liens concernés à disparaître, soulignant que cela dépendrait notamment du bien-fondé de la demande. La création de ce droit à l’oubli numérique répond à un souci croissant des internautes de contrôler leur réputation en ligne, qui se double en Europe de préoccupations autour de la insurance des données personnelles et à cet égard d’une gift défiance vis-à-vis des États-Unis en général et de Google en particulier.

Retrouvez cet essay sur LePoint.fr

Beats : Apple a-t-il acheté du opening ?
Les femmes dans Mario Kart, sonde spatiale zombie : Chroniques2Geeks S02-E18
Google contraint de respecter le droit à l’oubli
Beats : Dr Dre pourrait devenir le premier milliardaire du monde du hip-hop
Recevez la newsletter Le Point.fr