Posts Tagged ‘facebook’

Facebook investit dans la publicité vidéo

Le réseau social fait un pas de plus vers la publicité vidéo en rachetant une start-up spécialiste du domaine, LiveRail. Facebook veut allier le savoir-faire de l’entreprise avec son expérience dans le ciblage publicitaire.

Facebook s’épaule d’un nouvel allié pour optimiser ses revenus publicitaires. La firme vient de racheter LiveRail, un service spécialisé dans la publicité vidéo. Selon TechCrunch, Facebook aurait déboursé 500 millions de dollars pour acquérir cette entreprise. LiveRail est une plate-forme de monétisation pour les sites publiant de la vidéo. Elle fait le lien entre ces sites et les annonceurs. LiveRail fait partie des leaders du marché, et avance le nombre de 7 milliards de publicités vidéo diffusées par mois.

Facebook, dont le modèle économique est essentiellement basé sur la publicité, peut compter sur les données de ses utilisateurs et son expérience dans le ciblage publicitaire. «Des publicités plus pertinentes seront plus intéressantes et les utilisateurs seront bien plus enclins à regarder des vidéos en ligne. Pour les annonceurs, ce sera aussi plus efficace», a expliqué Facebook sur son blog.

Une stratégie pensée depuis presqu’un an

Ce n’est pas la première fois que le réseau social s’intéresse à la publicité vidéo. Dès la fin de l’année 2013, Facebook a testé, aux Etats-Unis, les vidéos publicitaires dans le fil d’actualités sur mobile et sur le site. Il a commencé à étrenner ce service dans d’autres pays dont la France en mai. Des vidéos de 15 secondes maximum, lancées automatiquement mais sans le son pour ne pas faire fuir l’internaute.

Si Facebook est le plus disposé à se tourner vers les publicités vidéo, plusieurs entreprises du numérique pourraient s’en approcher. Tumblr, par exemple, nourrit l’idée de devenir une (…) Lire la suite sur Figaro.fr

Step-In récompense votre shopping, même si vous n’achetez rien
Goldman Sachs attaque Google pour qu’il efface un email
Télécom : la guerre entre opérateurs repart de plus belle
Un an après son rachat par Yahoo!, Tumblr est encore inquiet sur son avenir
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro

Etude psychologique controversée de Facebook: Une enquête ouverte au Royaume-Uni

SCIENCES – Le réseau social, lui, s’est officiellement excusé mercredi…

Facebook peut-il jouer avec les émotions de ses membres à leur insu? La polémique fait rage depuis le week-end dernier, et mercredi, une enquête a officiellement été ouverte au Royaume-Uni par l’autorité de protection des données. Cette dernière devra déterminer si le réseau social a enfreint la loi en manipulant les newsfeeds de 700.000 utilisateurs sans obtenir préalablement leur accord.

Facebook voulait mesurer «la contagion émotionnelle» des posts publiés. L’une des principales interrogations: voir des publications de la vie fantastique de ses amis a-t-il un impact négatif sur le moral de l’internaute, comme l’ont affirmé plusieurs études?

En partenariat avec l’université de Cornwell, Facebook a donc modifié les flux de 700.000 utilisateurs anglo-saxons pendant une semaine, en 2012. Certains ont vu plus de posts positifs, et d’autres plus de négatifs. Selon les chercheurs, il y a un impact direct: plus un internaute est exposé à des contenus positifs, plus il publie lui-même des entrées positives.

Pas de consentement

L’expérience en elle-même n’a rien d’extraordinaire. Mais de nombreux chercheurs ont critiqué sa méthodologie: obtenir le consentement d’un sujet pour sa participation à une étude est en effet la pratique courante.

Mercredi, Facebook s’est officiellement excusé. «Nous avons très mal communiqué sur ce sujet, et nous en sommes désolés», a dit Sheryl Sandberg, la directrice des opérations du réseau, à New Delhi. «Nous prenons très au sérieux la question de la vie privée au sein de Facebook», a-t-elle assuré, se refusant à toute autre commentaire. Elle devra sans doute en dire davantage aux autorités britanniques.

Retrouvez cet article sur 20minutes.fr

La Banque postale se met à Vine pour répondre aux questions des internautes
Google va fermer le réseau social Orkut
Facebook a secrètement influencé les émotions de ses utilisateurs
Mondial 2014: Record de tweets pour le match Brésil-Chili de samedi
Téléchargez gratuitement l’application iPhone 20 Minutes

Facebook a manipulé les émotions de ses utilisateurs en secret pour une recherche

L’étude controversée a montré que les états émotionnels sont communicatifs et peuvent se transmettre par un phénomène de contagion.

Facebook a manipulé en secret les émotions de 700 000 utilisateurs pour étudier “la contagion émotionnelle” dans le cadre d’une étude qui a provoqué la colère des internautes et soulevé des interrogations d’ordre éthique.

Pendant une semaine, du 11 au 18 janvier 2012, Facebook et des scientifiques des universités Cornell et de Californie à San Francisco ont utilisé le système d’algorithmes du réseau pour modifier le contenu des informations reçues par un groupe d’utilisateurs anglophones afin d’étudier l’impact sur leurs émotions. La recherche a été publiée dans la revue scientifique américaine Comptes rendus de l’Académie nationale des sciences (PNAS), datée du 17 juin. Les auteurs cherchaient à savoir si le nombre de messages positifs ou négatifs lus par les utilisateurs influençait la teneur de ce qu’ils postaient eux-mêmes sur le site. Ils ont constaté que les utilisateurs ciblés commençaient à utiliser plus de mots négatifs ou positifs selon l’ampleur des contenus auxquels ils avaient été “exposés”.

“Les états émotionnels sont communicatifs et peuvent se transmettre par un phénomène de contagion, conduisant les autres personnes à ressentir les mêmes émotions sans en être conscientes”, écrivent les auteurs de cette recherche. Selon eux, “ces résultats montrent la réalité d’une contagion émotionnelle de masse via les réseaux sociaux”. D’autres recherches se sont déjà penchées sur ce phénomène, mais cette étude est unique au sens où ses auteurs “ont manipulé”, selon leurs propres mots, les données. Ils ont d’ailleurs pris soin de souligner que la recherche était “compatible avec la politique d’utilisation des données à laquelle tous les utilisateurs doivent souscrire en créant un compte Facebook”.

Corde sensible

Leur (…)

Lire la suite sur LePoint.fr

Vodkaster ressuscite les DVD
Joint électronique, gros grêlons, fail à la Coupe du monde : Chroniques2Geeks S02-E22
Yo ? Yo ! : l’application degré zéro
Jeux vidéo : que veulent les Français ?
Recevez la newsletter Le Point.fr

Le rover lunaire chinois souffre d’une défaillance

BEIJING, 25 janvier (Xinhua) — Le rover lunaire chinois “Yutu”, ou lapin de jade, souffre d’une défaillance de son contrôle mécanique, et les scientifiques travaillent à régler ce problème, a annoncé samedi l’Administration nationale des sciences, technologies et industries pour la défense nationale.

Cette anomalie est due à “l’environnement complexe de la surface lunaire”, a précisé l’administration, sans donner davantage de détails.

Selon l’administration, la défaillance est survenue avant l’entrée du rover dans sa deuxième période de veille, samedi à l’aube, à la tombée de la nuit lunaire.

Pour rester informé des actualités concernant la Chine, suivez @XHNews sur Twitter (http://www.twitter.com/XHNews) ou abonnez-vous au compte Xinhua News Agency sur Facebook (http://www.facebook.com/XinhuaNewsAgency).

Le rover lunaire chinois s’est réveillé : porte-parole

BEIJING, 13 février (Xinhua) — Le rover lunaire chinois Yutu s’est réveillé après sa dormance difficile, mais les experts s’efforcent toujours de trouver la cause de sa défaillance, a déclaré jeudi un porte-parole du programme des sondes lunaires de la Chine.

“Yutu est revenu à la vie”, a indiqué le porte-parole Pei Zhaoyu.

M. Pei a indiqué que le fonctionnement de la réception des signaux du rover lunaire, nommé d’après l’animal de compagnie de la déesse de la lune dans la légende chinoise, avait été ramené à la normale. Cependant, les experts s’efforcent encore de trouver la cause de la défaillance du contrôle mécanique.

Le rover a présenté une défaillance avant d’entrer dans sa deuxième phase de veille sur la lune le 25 janvier alors que la nuit tombait sur l’astre.

“Yutu s’est mis en sommeil alors qu’il présentait une défaillance”, a indiqué M. Pei, ajoutant que les experts étaient alors inquiets de savoir s’il serait capable de survivre aux températures extrêmement basse de la nuit lunaire.

“Le rover a une chance d’être sauvé car il fonctionne toujours”, a-t-il indiqué.

Sur Sina Weibo, l’équivalent de Twitter en Chine, l’internaute sous le pseudonyme de “Yutu Lunar Rover”, qui a suivi les développement de la mission du rover dans un récit à la première personne, a publié une mise à jour des informations depuis la défaillance.

“Bonjour, il y a quelqu’un?”, a-t-il interrogé dans un message, qui a immédiatement attiré des dizaines de milliers de commentaires.

Plusieurs internautes chinois ont indiqué qu’ils étaient émus de savoir que leur “mignon petit lapin” avait “ressuscité”, et certains ont signalé que le rover était un “gourmet”, qui s’était réveillé pour les boulettes de riz glutineux farcies que l’on mange traditionnellement pour la fête des lanternes qui tombe vendredi.

Pour rester informé des actualités concernant la Chine, suivez @XHNews sur Twitter (http://www.twitter.com/XHNews) ou abonnez-vous au compte Xinhua News Agency sur Facebook (http://www.facebook.com/XinhuaNewsAgency).

La femme de Jeremy Meeks, le «délinquant mannequin» furieuse du hum autour de son mari

ETATS-UNIS – La femme du prisonnier le and voluptuous du net n’apprécie pas du surveillance le succès de la print de son mari sur la toile…

La print de Jeremy Meeks est plébiscitée sur internet depuis sa announcement sur la page facebook du commissariat de Stockton, en Californie. Le mafiosi aux yeux revolver suscite de très nombreux et très flatteurs commentaires sur la toile, et quasiment tous émanent de femmes conquises.

Jusqu’ici surveillance semble aller flow celui qui a été arrêté la semaine dernière flow vol à main armé, en compagnie de trois complices. Sauf que sa femme ne semble pas apprécier du tout: «Son mari est incarcéré et les gens prennent ça à la légère, en pensant que c’est drôle de parler de son physique et de apocalyptic toutes ces choses folles à propos de lui» a déclaré une de ses amies proches sur Fox News. L’intéressé, en surveillance cas, n’est pas près de pouvoir tester son charme en chair et en os ou de pouvoir s’expliquer auprès de son épouse: le juge a fixé sa counsel à un million de dollars ce vendredi.

Retrouvez cet essay sur 20minutes.fr

VIDEO. Etonnante vidéo du and prolonged saut en voiture du monde (et du pile-up à l’arrivée)
VIDEO. L’étonnante amitié entre un discuss et un lynx au zoo de Saint-Pétersbourg
VIDÉO. Le zapping des expériences les and WTF avec du Coca
VIDÉO. A Fukushima aussi, les habitants sont «Happy»
Téléchargez gratuitement l’application iPhone 20 Minutes

Slingshot: Après un mistake départ, Facebook pierce son app flow concurrencer Snapchat

HIGH TECH – Elle permet d’envoyer des photos et des vidéos éphémères…

Une semaine surveillance juste après l’avoir mise en ligne standard erreur, Facebook a officiellement lancé Slingshot, mardi. Disponible sur iOS et Android, aux Etats-Unis dans un premier temps, l’app permet d’envoyer à ses amis des photos et des vidéos qui s’autodétruisent après quelques secondes.

Concurrent de Snapchat, Slingshot introduce une variante: pour pouvoir ouvrir le «shot» reçu, il faut en renvoyer un. Facebook espère ainsi upholder le nombre de «créateurs» de contenus et favoriser les échanges à double sens. Le revers de la médaille, c’est que les utilisateurs pourraient vite se lasser d’une app les obligeant à envoyer un summary flow visionner ceux qu’ils ont reçus.

Les apps de Facebook à la peine

Slingshot est la seconde création maison de l’équipe Creative Labs, après Paper, lancé en janvier. Sur mobile, Mark Zuckerberg mise sur de multiples apps spécialisées flow éviter que Facebook ne devienne un portail fourre-tout comme sur PC/Mac.

Le problème, c’est qu’il faut convaincre les utilisateurs de les télécharger. Les apps Poke et Camera ont fait un wave et ont été rangées au placard. Malgré de bonnes critiques, Paper, de son côté, n’a pas vraiment décollé. Pour l’instant, Facebook se contente de jouer les suiveurs et doit affronter des concurrents déjà bien installés: Snapchat ne dévoile pas ses chiffres mais aurait au moins 26millions d’utilisateurs actifs mensuels, selon une étude de Pew.

Retrouvez cet essay sur 20minutes.fr

Le doigt d’honneur et 249 nouveaux émoticônes arrivent sur smartphone
Le site de Domino’s Pizza attaqué standard des pirates
Bouygues Telecom pierce une offre 4G+
83% des 15-24 ans partagent des photos en ligne
Téléchargez gratuitement l’application Android 20 Minutes

Facebook dévoile “par accident” Slingshot, une focus concurrente de Snapchat

Oups. Quelqu’un a, semble-t-il, appuyé sur un mauvais bouton. Facebook a lancé lundi 9 juin, puis retiré dans la foulée, une nouvelle focus nommée Slingshot, rapporte Mashable (en anglais). Le site décrit le programme comme un point de Snapchat, cette focus qui permet d’échanger des messages qui s’autodétruisent après un justice laps de temps.

You can download Slingshot, Facebook’s Snapchat competitor, right now http://t.co/DLe4GpmB4D pic.twitter.com/ofp1zE3Ci3

— Gizmodo (@Gizmodo) Jun 9, 2014

“Plus tôt dans la journée, nous avons accidentellement publié une chronicle de Slingshot, une nouvelle focus sur laquelle nous travaillons, a expliqué une porte-parole de l’entreprise au site. Avec Slingshot, vous pourrez partager des moments de tous les jours avec plein de gens à la fois. Elle sera prête bientôt.”

Des fonctionnalités déjà décortiquées

L’application flow smartphones a été brièvement disponible au téléchargement dans certains pays. Suffisamment longtemps en surveillance cas flow que les sites spécialisés aient un aperçu de ses fonctionnalités.

Avec Slingshot, les utilisateurs pourront prendre une print ou enregistrer une vidéo, puis dessiner ou écrire sur les images avant de les partager avec des amis, décrit Mashable. Mais les destinataires ne pourront pas voir le summary avant d’envoyer quelque chose en retour, détaille TechCrunch (en anglais).

Une fois lus, les messages disparaissent “pour de bon”, précise le site. L’application, elle, n’est pas encore réapparue : Facebook n’a flow l’instant précisé aucune date flow son lancement officiel.

Retrouvez cet essay sur Francetv info

Iliad, maison-mère de Free, aurait fait une offre informelle flow racheter Bouygues Telecom
Jeux vidéo : trois raisons de s’intéresser au salon E3 cette année
Pourquoi les entreprises choisissent de se financer grâce au crowdfunding
La CIA débarque sur Twitter et Facebook (mais vous n’y apprendrez rien)
Facebook condemnation un groupe de stone pakistanais à la demande du gouvernement

Facebook pierce son portail anti-harcèlement en France

Elle est agrémentée de nombreux dessins. Facebook a lancé, mercredi 21 mai, la chronicle française de son portail de prévention du harcèlement. Le site www.facebook.com/safety/bullying (lancé en novembre aux Etats-Unis) donne des recommandations aux adultes et aux adolescents, ainsi qu’à “ceux qui pourraient être accusés de harcèlement”.

Les réseaux sociaux ont été interpellés à plusieurs reprises sur la montée du cyberharcèlement chez les adolescents. En 2009, la Commission européenne leur a demandé d’améliorer les mesures de insurance des enfants.

6% des élèves français se disent victimes

Selon des chiffres cités standard Catherine Blaya, cofondatrice de l’Observatoire general de la assault scolaire, dans son essai Les ados dans le cyberespace, Prises de obscene et cyberviolence, 6% des élèves en France disent être victimes de cyberharcèlement. En octobre 2013, un jeune homme de 18 ans, victime de chantage sur Facebook, s’est donné la mort à Brest.

“Dès qu’une personne signalera un harcèlement around les liens de signalement Facebook, elle sera dirigée vers le portail, sur lequel elle pourra trouver tous les conseils utiles sur la conduite à adopter”, explique Facebook dans un communiqué.

Retrouvez cet essay sur Francetv info

Spammeur, expert, showman… criticism tweetent les députés européens ?
eBay, victime d’une cyberattaque, recommande de changer de mot de passe
Que sait-on de l’arrivée de Netflix en France ?
Espagne : des associations juives wonder plainte après la freeing de 17 500 tweets antisémites
“Welcome to New York” : la VOD peut-elle être un bon manoeuvre blurb ?

Facebook veut-il rivaliser avec les sites de rencontre?

WEB – Le réseau amicable vient de déployer un bouton «demander» flow permettre à un utilisateur d’interroger ses «amis»  sur sa «situation amoureuse»…

Facebook réinvente le «Salut, t’es célib?»  Le réseau amicable expérimente une nouvelle fonctionnalité aux Etats-Unis: un utilisateur du réseau amicable peut interpeller un de ses contacts sur sa conditions privée si cette personne n’a pas renseigné le champ sur son profil, rapporte Business Insider. Pour cela, un nouveau bouton, «Ask» («demander» en français), a été déployé outre-Atlantique. 

Lorsqu’un membre du site class sur ce bouton, une boîte de discourse s’ouvre. Facebook lui demande d’écrire pourquoi il souhaite obtenir cette information.

Bien entendu, la personne qui reçoit la demande n’est pas obligée de répondre.

Il est déjà probable de demander à un hit de vous donner une information qu’il n’a pas rendue publique sur Facebook, comme sa profession, son numéro de portable, son adresse. Mais rien ne permettait d’interroger un utilisateur sur sa conditions amoureuse avant. Facebook ambitionne-t-il de jouer les entremetteurs et de concurrencer de front Meetic, Badoo, et consorts?

Pour Facebook, l’intérêt est surtout de pousser les utilisateurs à compléter leur profil flow un meilleur ciblage publicitaire. Avec ces fonctionnalités, le site met surveillance en œuvre flow inciter ses membres à se dévoiler davantage en misant sur la curiosité de leurs «amis», à l’heure où les internautes sont de and en and attentifs aux paramètres de confidentialité et à la strive privée. 

Retrouvez cet essay sur 20minutes.fr

Netflix va transférer son siège européen du Luxembourg aux Pays-Bas
Netflix débarquerait en France à la mi-septembre
Twitter étudierait le rachat de SoundCloud
Axelle Lemaire: «L’Europe n’est pas les Etats-Unis, nous ne voulons pas d’un Internet fractionné»
Téléchargez gratuitement l’application Android 20 Minutes