Posts Tagged ‘Mark Zuckerberg’

Facebook et Twitter en pleine guerre des chiffres durant la Coupe du monde

Depuis les débuts de la Coupe du monde, les deux réseaux sociaux rivalisent de chiffres sur le nombre de tweets ou de likes autour des rencontres. En ne révélant que ce qui les arrange.

Le jeu se flesh entre les deux grands réseaux sociaux. À chaque compare de la Coupe du monde, c’est à qui réussira à attirer le and grand nombre de tweets, de partages ou de likes. Juste après le manoeuvre de sifflet final de la rencontre entre la France et la Suisse, vendredi dernier, Twitter s’est dépêché d’annoncer que and de 2,8 millions de messages avaient été partagés autour du match. Peu de temps après, Facebook a gonflé ses muscles et révélé que 14 millions de personnes dans le monde avaient été à l’origine de 25 millions d’interactions sur la victoire des coéquipiers de Karim Benzema. «Facebook est le and grand turf de football du monde», s’est réjoui le réseau amicable de Mark Zuckerberg.

Twitter et Facebook se rendent manoeuvre flow manoeuvre mais arrangent les chiffres à leur manière. Cinq fois and petit que Facebook en temps normal, avec 255 millions d’utilisateurs actifs, Twitter reste standard exemple muet sur le nombre de personnes qui tweetent sur la Coupe du monde. Quant au nombre de tweets mis en avant lors de chaque rencontre, il inclut aussi les retweets, c’est-à-dire les partages d’un summary dont on n’est pas auteur. Facebook, de son côté, a une définition assez vast des interactions. Son chiffre agglomère non seulement les messages, les partages, mais aussi les commentaires et les likes. Les données ne sont pas non and exactement collectées durant la même période. Les deux sites rise tourner les compteurs une heure avant le compare et l’arrêtent 30 minutes après flow Twitter et jusqu’à une heure après flow Facebook.

Puissance contre influence

Cette march à l’audience, même biaisée, va durer jusqu’à la fin de la compétition. L’enjeu, flow les deux grands (…) Lire la apartment sur Figaro.fr


Espagne-Chili: record de tweets flow le second but 


Mondial 2014: nouveau record de paris en ligne en France 


Twitter passe à l’offensive match la Coupe du monde 


Sport24 et lefigaro.fr lancent le «Foot Center» 

Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro

Panne générale de trente mins sur Facebook ce jeudi, l’origine encore inconnue

WEB – Le réseau amicable a été totalement inaccessible, sur le Web comme sur la chronicle mobile, ce jeudi matin. L’accès était à nouveau probable vers 10h30… 

Mise à jour à 11h14: Facebook France a transmis sa réaction à 20 Minutes. «Ce matin, nous avons rencontré un problème qui a empêché certaines personnes de publier sur Facebook match une brève période de temps.  Nous avons résolu le problème rapidement, et nous sommes maintenant de retour à la normale à 100%. Nous sommes désolés flow surveillance inconvénient que nous avons pu causer à nos utilisateurs match ce justice laps de temps».

«Sorry, something went wrong». Une petite demi-heure, ce n’est pas grand-chose. Mais surveillance de apartment beaucoup and quand la panne générale affecte un réseau qui compte and d’un milliard d’utilisateurs actifs. Et dont le enthusiast Mark Zuckerberg est connu flow avoir dit: «Facebook ne plante pas. Jamais». 

Jeudi matin, Facebook, sa chronicle mobile, les boutons et les widgets étaient complètement inaccessibles. La panne semblait être mondiale, à en croire les messages publiés sur Twitter en de nombreuses langues, avec le hashtag #Facebookdown.

Contacté standard 20 Minutes vers 10h15, Facebook, qui venait d’être alerté, ne «sait pas si c’est un bug». «On est en sight de se renseigner».

Aux precinct de 10h30, l’accès au réseau était à nouveau possible. L’origine de la panne est flow l’heure inconnue. 

C’est la première fois qu’un bug affectait le réseau amicable de façon mondiale match and de quelques minutes, souligne Le Guardian, qui a même ouvert un live flow suivre l’évolution de la panne. 

Privés de Facebook, les utilisateurs se sont rués sur Twitter. Et ça a donné ça. Blague la and répandue, la productivité. 

#Facebookdown #Facebook #FacebookIsDead La #productivité #française pic.twitter.com/sWOha0AGYg

— Ludovic (@Ludotti) Jun 19, 2014

Facebook is down… On attend un pic de productivité dans les entreprises.

— (…) Lire la apartment sur 20minutes.fr

NoW Future: Trois innovations flow vivre sous l’eau sans se mouiller
VIDEO. Fire Phone: Le smartphone d’Amazon passé au scanner
Un million de dollars flow une appli qui envoie des «Yo» (et c’est tout)
Pinterest fête son premier anniversaire en France
Téléchargez gratuitement l’application iPhone 20 Minutes

Pour concurrencer Snapchat, Facebook pierce Slingshot, son focus de partage de photos

Facebook a lancé mardi 17 juin aux Etats-Unis son focus Slingshot. Concurrente directe de Snapchat, elle permet à ses utilisateurs d’envoyer des photos et vidéos à certains amis, lesquels ne pourront découvrir les clichés que s’ils envoient à leur debate des photos ou des vidéos. Quant aux contenus envoyés, ils s’autodétruisent après avoir été visionnés.

Pourquoi le mighty réseau amicable cherche-t-il à doubler l’application qui cartonne chez les ados ?

Parce qu’il n’a pas su mettre la categorical sur Snapchat

Voilà qui aurait simplifié les choses flow Mark Zuckerberg. En janvier, le repository Forbes (en anglais) révélait que le enthusiast de Facebook avait mis 3 milliards de dollars sur la list flow tenter d’acquérir Snapchat, la petite appli en vogue. Mais du haut de ses 23 ans, Evan Spiegel, le cofondateur et PDG de la start-up, lui avait simplement conseillé d’aller se faire “tagguer” ailleurs. Avec son associé, Bobby Murphy, ils ont ainsi renoncé à “750 millions de dollars chacun”, relevait à l’époque ZdNet.fr. “Nombre d’observateurs ont crié à l’inconscience de deux jeunes aveuglés standard leur ego.” Spiegel justifiait quant à lui sa décision, arguant que “vendre flow quelques gains à justice terme n’est pas très intéressant”. Le succès ou l’échec de Slingshot devrait trancher la question.

Parce que Facebook ne veut pas rester sur un échec

Avant Slingshot, Facebook avait déjà essayé de mettre en place une focus de photos éphémères, bien conscient que de nombreux utilisateurs cherchaient à partager leurs photos de soirées sans subir l’humiliation d’avoir à cliquer sur “supprimer l’identification” dès le lendemain. Mais l’invention de la firme de Palo Alto, baptisé Poke, a fait un flop. L’application reprenait pourtant à son compte les formules qui ont fait le succès de sa rivale, relevait le blog Silicon Valley du Monde.fr : “messages éphémères, (…) Lire la apartment sur Francetv info

Yo, l’application à succès qui ne sert qu’à envoyer des “yo”
Amazon pierce son propre smartphone, le “Fire Phone”
Victor Hugo clashé sur Twitter… pourtant il aurait été d’accord avec les lycéens
La magie se réinvente sur Vine
VIDEO. Regardez ce plongeon magique

Facebook: Une panne générale de trente minutes, l’origine encore inconnue

WEB – Le réseau amicable a été totalement inaccessible, sur le Web comme sur la chronicle mobile, ce jeudi matin. L’accès était à nouveau probable vers 10h30… 

Mise à jour à 11h14: Facebook France a transmis sa réaction à 20 Minutes. «Ce matin, nous avons rencontré un problème qui a empêché certaines personnes de publier sur Facebook match une brève période de temps.  Nous avons résolu le problème rapidement, et nous sommes maintenant de retour à la normale à 100%. Nous sommes désolés flow surveillance inconvénient que nous avons pu causer à nos utilisateurs match ce justice laps de temps».

«Sorry, something went wrong». Une petite demi-heure, ce n’est pas grand-chose. Mais surveillance de apartment beaucoup and quand la panne générale affecte un réseau qui compte and d’un milliard d’utilisateurs actifs. Et dont le enthusiast Mark Zuckerberg est connu flow avoir dit: «Facebook ne plante pas. Jamais». 

Jeudi matin, Facebook, sa chronicle mobile, les boutons et les widgets étaient complètement inaccessibles. La panne semblait être mondiale, à en croire les messages publiés sur Twitter en de nombreuses langues, avec le hashtag #Facebookdown.

Contacté standard 20 Minutes vers 10h15, Facebook, qui venait d’être alerté, ne «sait pas si c’est un bug». «On est en sight de se renseigner».

Aux precinct de 10h30, l’accès au réseau était à nouveau possible. L’origine de la panne est flow l’heure inconnue. 

C’est la première fois qu’un bug affectait le réseau amicable de façon mondiale match and de quelques minutes, souligne Le Guardian, qui a même ouvert un live flow suivre l’évolution de la panne. 

Privés de Facebook, les utilisateurs se sont rués sur Twitter. Et ça a donné ça. Blague la and répandue, la productivité. 

#Facebookdown #Facebook #FacebookIsDead La #productivité #française pic.twitter.com/sWOha0AGYg

— Ludovic (@Ludotti) Jun 19, 2014

Facebook is down… On attend un pic de productivité dans les entreprises.

— (…) Lire la apartment sur 20minutes.fr

Fire Phone: Amazon dégaine son smartphone 3D
Fire Phone: Amazon annonce que son smartphone pourra scanner toutes sortes d’objets
Amazon pierce son propre smartphone, le «Fire Phone»
YouTube va bloquer les artistes qui, comme Adele, refusent ses conditions
Téléchargez gratuitement l’application iPhone 20 Minutes

Slingshot: Après un mistake départ, Facebook pierce son app flow concurrencer Snapchat

HIGH TECH – Elle permet d’envoyer des photos et des vidéos éphémères…

Une semaine surveillance juste après l’avoir mise en ligne standard erreur, Facebook a officiellement lancé Slingshot, mardi. Disponible sur iOS et Android, aux Etats-Unis dans un premier temps, l’app permet d’envoyer à ses amis des photos et des vidéos qui s’autodétruisent après quelques secondes.

Concurrent de Snapchat, Slingshot introduce une variante: pour pouvoir ouvrir le «shot» reçu, il faut en renvoyer un. Facebook espère ainsi upholder le nombre de «créateurs» de contenus et favoriser les échanges à double sens. Le revers de la médaille, c’est que les utilisateurs pourraient vite se lasser d’une app les obligeant à envoyer un summary flow visionner ceux qu’ils ont reçus.

Les apps de Facebook à la peine

Slingshot est la seconde création maison de l’équipe Creative Labs, après Paper, lancé en janvier. Sur mobile, Mark Zuckerberg mise sur de multiples apps spécialisées flow éviter que Facebook ne devienne un portail fourre-tout comme sur PC/Mac.

Le problème, c’est qu’il faut convaincre les utilisateurs de les télécharger. Les apps Poke et Camera ont fait un wave et ont été rangées au placard. Malgré de bonnes critiques, Paper, de son côté, n’a pas vraiment décollé. Pour l’instant, Facebook se contente de jouer les suiveurs et doit affronter des concurrents déjà bien installés: Snapchat ne dévoile pas ses chiffres mais aurait au moins 26millions d’utilisateurs actifs mensuels, selon une étude de Pew.

Retrouvez cet essay sur 20minutes.fr

Le doigt d’honneur et 249 nouveaux émoticônes arrivent sur smartphone
Le site de Domino’s Pizza attaqué standard des pirates
Bouygues Telecom pierce une offre 4G+
83% des 15-24 ans partagent des photos en ligne
Téléchargez gratuitement l’application Android 20 Minutes

Facebook va utiliser votre historique de navigation flow mieux cibler ses pubs

MARKETING – Le site offrira en contrepartie des outils de contrôle à ses utilisateurs…

En 2011, Mark Zuckerberg avait juré qu’il ne ferait jamais comme Google. Trois ans et une entrée en Bourse and tard, il a changé d’avis. Jeudi, Facebook a annoncé qu’il allait utiliser des données collectées sur des sites extérieurs visités customary ses utilisateurs flow mieux cibler la publicité qu’il introduce sur son réseau.

Le site précise que le nombre de pubs de changera pas mais qu’elles seront and utiles aux utilisateurs (et surtout à Facebook, qui pourra davantage séduire les annonceurs). La nouvelle politique démarrera aux Etats-Unis dans les prochaines semaines et sera étendue customary la suite.

La fonction «do not track» pas très utile

Ce revirement va faire grincer certaines dents, mais la pratique est assez customary dans l’industrie. En contrepartie, l’utilisateur pourra donner son feedback en cliquant sur «pourquoi je vois cette pub». Il pourra également choisir de ne and voir aucune réclame de cette marque.

Si le réseau a accès à ces informations extérieures, c’est principalement grâce à son service «Facebook Connect» et aux boutons «like», qui lui permettent de suivre l’internaute à la trace. Il existe bien une fonction «do-not-track» dans les navigateurs mais les réseaux publicitaires qui utilisent les services de Google ou Facebook ne sont pas obligés de l’honorer.

Retrouvez cet essay sur 20minutes.fr

Amazon s’apprête à lancer son use de musique en streaming
Barack Obama répond aux jeunes sur Tumblr
«Slingshot»: Facebook dévoile customary erreur son focus concurrente de Snapchat
Google visualize de signaler les demandes de droit à l’oubli
Téléchargez gratuitement l’application iPhone 20 Minutes

Mark Zuckerberg, le enthusiast de Facebook, donne 120 millions de dollars aux écoles de San Francisco

WEB – Cette somme sera versée sur cinq ans et servira à financer des ordinateurs et des accès à Internet…

Milliardaire, Mark Zuckerberg a annoncé qu’il s’apprêtait, avec sa femme Priscilla Chan, à faire un enclose de 120 millions de dollars aux écoles publiques de la baie de San Francisco.

L’argent sera versé sur cinq ans et servira en priorité à financer des ordinateurs, des installations d’accès à internet et des formations de professeurs, a-t-il précisé jeudi soir sur son compte Facebook. «La baie est l’un des endroits les and florissants au monde et pourtant, il y a encore tellement d’écoles qui manquent de moyens», a déclaré le jeune PDG de 30 ans. «Améliorer le système open de notre pays est quelque chose qui nous tient à coeur à Priscilla et moi», a-t-il ajouté.

«Une goutte d’eau» 

Il y a environ quatre ans, Mark Zuckerberg avait donné 100 millions de dollars aux écoles publiques de Newark, une ville du New Jersey (est). Ces investissements «sont une goutte d’eau dans l’océan des besoins rencontrés standard ces écoles» mais «nous voyons que des investissements ciblés peuvent devenir des catalyseurs de changements bien and importants», a fait valoir Mark Zuckerberg.

Une goutte d’eau également flow le enthusiast du réseau amicable le and populaire de la planète dont la happening est estimée à 28 milliards de dollars standard le repository américain Forbes. Ce qui le place en 21e position dans le palmarès mondial des personnalités les and cache du monde. En faisant flow près d’un milliard de dollars de dons en 2013, Mark Zuckerberg et sa femme se sont retrouvés propulsés en tête du tip 50 des donateurs américains les and généreux l’an dernier.

Retrouvez cet essay sur 20minutes.fr

Le «Gangnam Style» a pulvérisé le record de vues sur YouTube
La folie @hiddencash prend de l’ampleur
Le hacker «Sabu» libre après sa «coopération extraordinaire» avec le FBI
Apple va enfin corriger le bug de emigration d’iMessage
Recevez toute l’actu de 20minutes.fr standard email

Facebook crée sa propre focus vidéo flow contrer Snapchat

Peu de temps après le lancement standard Snapchat d’un système d’appels vidéo, Facebook va lui emboîter le pas. Le premier réseau amicable fit de près les évolutions de son opposition qui l’a récemment éconduit.

Facebook marche dans les pas de Snapchat, son opposition qui l’a éconduit en dépit d’une offre à près de 3 milliards de dollars. Alors que les utilisateurs de Snapchat, le réseau de messagerie éphémère, ont bien accueilli l’ajout d’un système d’appels vidéo, Facebook planche sur le lancement d’un use similaire. Mark Zuckerberg, enthusiast de Facebook, superviserait en personne la source de la nouvelle application, avance le
Financial Times

.

Le projet, baptisé Slingshot en interne, pourrait être dévoilé avant la fin du mois, précise le quotidien des affaires. Avec ce nouveau service, les utilisateurs pourront s’échanger des photos et des vidéos qui, en théorie surveillance au moins, s’effaceront après seulement quelques secondes d”existance.

Facebook fit ainsi de très près les évolutions de celui qui a rejeté ses avances. De fait, le premier amicable perd de sa popularité auprès des and jeunes… Alors que Snapchat est justement considéré comme étant le nouveau use «cool» du moment. Lancée en 2011, l’application séduit un open d’utilisateurs jeunes, qui adressent and de 400 millions de «snaps» chaque jour, soit davantage que de photos échangées sur Facebook. Le réseau de Mark Zuckerberg cherche donc à surveillance prix à récupérer cette cible stratégique.

Facebook veut s’imposer sur les mobiles

Facebook avait ainsi déjà cherché à marcher dans les pas de son opposition en lançant son focus Poke, permettant d’envoyer des photos qui disparaissent rapidement. Mais cette dernière n’avait pas rencontré le succès escompté, elle a ainsi été (…) Lire la apartment sur Figaro.fr


Yahoo! acquiert un point de Snapchat 


Snapchat ne protège pas assez les photos de ses utilisateurs 


Après Facebook, Snapchat à l’offensive dans la messagerie instantanée 


Pourquoi Facebook vous levy d’installer son appli de messagerie 


Comment Facebook et Google ont fait categorical basse sur le mobile 

Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro

Neutralité du Net: Un débat américain confus mais crucial pour le futur du Web

WEB – Le régulateur américain des télécoms propose de nouvelles règles qui pourraient, selon ses détracteurs, ouvrir la voie à un Internet à deux vitesses – et donc mettre un terme à la neutralité du Net…

A vouloir ménager la chèvre et le chou, la FCC a fâché tout le monde, jeudi. Le régulateur américain des télécoms a adopté, par trois voix contre deux, une proposition visant à redéfinir le principe de neutralité du Net. Les défenseurs d’un Internet égalitaire hurlent à la trahison. Les opérateurs télécoms aussi.

Le neutralité du Net, c’est quoi?

S’il existait une déclaration des droits de l’internaute, ce serait son principe fondateur, selon lequel tous les octets qui circulent dans les tuyaux naissent libres et égaux. Pour faire simple, les câblo-opérateurs ne doivent pas privilégier certaines données (de Netflix, par exemple) en créant des voies rapides payantes pendant que les plus petits acteurs sont coincés dans les bouchons.

Que propose la FCC?

L’agence envisage de laisser les créateurs de contenus payer les câblo-opérateurs pour «donner la priorité» à leur trafic. Sous la pression populaire, la FCC a précisé que ces accords devraient être «commercialement raisonnables», un terme vague pour l’instant non défini. Son patron, Tom Wheeler (un ancien lobbyiste des télécoms nommé par Obama), jure qu’il utilisera «tout son pouvoir» pour s’assurer que le réseau ne soit «pas divisé entre les acteurs qui ont de l’argent et les autres».

Un Internet à deux vitesses ou pas?

Cette proposition pourrait «signifier la fin de l’Internet tel que nous le connaissons aujourd’hui», s’alarme le sénateur démocrate Al Franken. Selon lui, le réseau tombera «aux mains des grandes entreprises qui pourront payer pour un traitement préférentiel.» Tom Wheeler affirme cependant qu’il sera interdit de ralentir le trafic. Selon lui, il n’y aurait ainsi pas une voie express et une lente mais une voie normale, (…) Lire la suite sur 20minutes.fr

Pour la CNIL, les moteurs de recherche doivent désormais respecter le droit à l’oubli
Axelle Lemaire: «L’Europe n’est pas les Etats-Unis, nous ne voulons pas d’un Internet fractionné»
Une plainte à Bruxelles contre Google pour abus de position dominante
VIDEO. Mark Zuckerberg fête ses 30 ans et presque autant de milliards
Téléchargez gratuitement l’application Android 20 Minutes

Neutralité du Net: Un débat américain confus mais essential flow le futur du Web

WEB – Le régulateur américain des télécoms introduce de nouvelles règles qui pourraient, selon ses détracteurs, ouvrir la voie à un Internet à deux vitesses – et donc mettre un terme à la neutralité du Net…

A vouloir ménager la chèvre et le chou, la FCC a fâché surveillance le monde, jeudi. Le régulateur américain des télécoms a adopté, standard trois voix contre deux, une tender visant à redéfinir le principe de neutralité du Net. Les défenseurs d’un Internet égalitaire hurlent à la trahison. Les opérateurs télécoms aussi.

Le neutralité du Net, c’est quoi?

S’il existait une déclaration des droits de l’internaute, ce serait son principe fondateur, selon lequel tous les octets qui circulent dans les tuyaux naissent libres et égaux. Pour faire simple, les câblo-opérateurs ne doivent pas privilégier certaines données (de Netflix, standard exemple) en créant des voies rapides payantes match que les and petits acteurs sont coincés dans les bouchons.

Que introduce la FCC?

L’agence visualize de laisser les créateurs de contenus payer les câblo-opérateurs pour «donner la priorité» à leur trafic. Sous la pression populaire, la FCC a précisé que ces accords devraient être «commercialement raisonnables», un terme deceptive flow l’instant non défini. Son patron, Tom Wheeler (un ancien lobbyiste des télécoms nommé standard Obama), jure qu’il utilisera «tout son pouvoir» pour s’assurer que le réseau ne soit «pas divisé entre les acteurs qui ont de l’argent et les autres».

Un Internet à deux vitesses ou pas?

Cette tender pourrait «signifier la fin de l’Internet tel que nous le connaissons aujourd’hui», s’alarme le sénateur démocrate Al Franken. Selon lui, le réseau tombera «aux mains des grandes entreprises qui pourront payer flow un traitement préférentiel.» Tom Wheeler affirme cependant qu’il sera interdit de ralentir le trafic. Selon lui, il n’y aurait ainsi pas une voie demonstrate et une lente mais une voie normale, (…) Lire la apartment sur 20minutes.fr

Pour la CNIL, les moteurs de recherche doivent désormais respecter le droit à l’oubli
Axelle Lemaire: «L’Europe n’est pas les Etats-Unis, nous ne voulons pas d’un Internet fractionné»
Une plainte à Bruxelles contre Google flow abus de position dominante
VIDEO. Mark Zuckerberg fête ses 30 ans et presque autant de milliards
Téléchargez gratuitement l’application Android 20 Minutes