Posts Tagged ‘TV’

Samsung quitte le business de la TV Plasma

Il semble que Samsung va rejoindre Panasonic en quittant le business de la TV plasma. Ce dernier a annoncé l’année dernière qu’il quittait le marché de la TV plasma cette année, en Mars. Bien qu’en lançant des monstres tels que la TV plasma 150″ de Panasonic par le passé, Panasonic ne sortait pas bien. La raison pour laquelle Samsung part de cette situation particulière ? Le business de production de la dalle plasma n’est plus viable, à cause de la baisse globale du marché de la TV à écran plasma.

A la place, Samsung SDI changera son focus en étendant ses business sur l’énergie et les matériaux. La firme a fixé la date du 30 Novembre pour l’arrêt complet du business de la TV plasma. On peut donc supposer que cela signifierait que les TVs plasma de Samsung seraient moins chères.

LG sera le seul acteur sur le marché de la TV plasma, et reste à voir s’ils continueront de résister. Qu’en pensez-vous – est-ce que les dalles plasma pourront faire un comeback sous une forme différente ?

Retrouvez cet article sur Ubergizmo FR


Kevo de Kwikset, la serrure se débloque via Bluetooth
Sony pourrait arrêter la production des TVs OLED en faveur des LCDs 4K
SunOyster offre des panneaux solaires avec une performance supérieure
LG présente les appareils électro-menagers intelligents qui “chat”
Kohler Touchless, il a un système de chasse d’eau sans contact

Sony convaincu que sa division TV sera bénéficiaire cette année

TOKYO (Reuters) – Sony est convaincu que les résultats de sa division TV passeront dans le vert durant l’exercice en cours, après avoir été déficitaires pendant dix ans, même si l’objectif en termes de ventes n’est pas atteint, a déclaré le responsable de la branche télévision.

Masashi Imamura a annoncé, lors d’une table ronde avec la presse, que l’activité télévision du groupe, dont la scission aura lieu mardi, avait réduit ses coûts fixes au cours de son dernier exercice et qu’un retour au profit était en vue.

Il a ajouté que Sony serait capable en 2014-2015 d’absorber l’impact de toutes fluctuations des devises émergentes, un facteur auquel avait été attribué le déficit de l’an dernier.

Sony table sur une hausse de 18,5% de ses ventes de téléviseurs, à 16 millions d’unités, pour l’exercice 2014-2015, contre 13,5 millions pour l’exercice précédent, largement supérieure à la prévision moyenne de croissance du secteur. Masashi Imamura a affirmé que cet objectif était réalisable mais que de toute façon, le groupe serait bénéficiaire, qu’il soit atteint ou non.

Le directeur général du géant japonais de l’électronique Kazuo Hirai a annoncé en mai que le groupe n’avait pas écarté l’idée d’une alliance capitalistique pour son activité TV, qui s’appellera Sony Visual Products, mais que rien n’avait encore été décidé pour l’instant.

L’action Sony a perdu 8% depuis le début de l’année, une évolution proche du recul de 7% de l’indice Nikkei.

(Reiji Murai et Sophie Knight, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Les Smart TVs sous Android arriveront l’année prochaine

Il y a quelques mois, le gossip courait que Google travaillait sur une nouvelle offre TV. Comme la Google TV n’a pas eu le succès escompté, on s’est demandé si la firme essaierait de nouveau d’enter dans nos salons. Android TV est le petit dernier dans ce domaine. Dévoilée à la conférence, la nouvelle plate-forme est en fait assez différentes de son prédécesseur. Elle a une esthétique and séduisante, et elle est liée au divertissement. Non seulement les set-top-boxes Android TV sortiront sur le marché, mais il a également été confirmé que les intelligent TVs seront flow l’année prochaine avec la plate-forme intégrée.

Razer a déjà annoncé qu’ils vont lancer une nouvelle ‘micro-console’ cet automne et qu’elle tournera sous Android TV et se concentrera de façon endless au jeu vidéo. Les fonctionnalités de fling de la plate-forme seront également présente. D’autres partenaires hardware produiront leurs propres set-top boxes et streamers de média.

Manifestement, Google n’a pas encore perdu surveillance espoir dans les intelligent TVs. La firme a confirmé que l’année prochaine, les intelligent TVs lancées standard Sharp, TP Vision / Philips et Sony incluront Android TV. Toutes les TV 4K et les intelligent TVs de Sony auront cette nouvelle plate-forme. Dans le monde entier, les autres fabricants feront de même, avec SFR en France et LG U+ en Corée.

Ça prendra un peu de temps avant qu’on puisse voir une de ces TVs. Comme elles sont prévues flow l’année prochaine, il est installation illusive qu’on puisse en avoir un aperçu à CES 2015, le and grand salon du monde qui a lieu à Las Vegas en Janvier.

Retrouvez cet essay sur Ubergizmo FR


Un enfant de 12 ans crée une imprimante en braille en Lego
PointGrab apporte le contrôle des gestes aux appareils ménagers
CEATEC 2013 Innovation Awards, voici la liste des winners
Les spécifications des Google Glass révèlent un APN de 5MP, un écran de 25 pouces, et une batterie offrant une autonomie d’une journée entière
Hotaru : une baignoire done in Japan dotée de lumières LED

Google mise à la fois sur la TV, l’auto et les montres

par Alexei Oreskovic

SAN FRANCISCO (Reuters) – Google a annoncé mercredi le lancement cette année de voitures, de téléviseurs et de montres équipés de son système d’exploitation Android, une déclinaison tous azimuts qui doit permettre au groupe de ne pas se laisser distancer sur le marché des objets connectés.

Lors de sa conférence annuelle des développeurs, “Google I/O”, le groupe de services internet a déclaré que les premières voitures dotées d’Android Auto, un logiciel de navigation, de musique et de messagerie, seraient commercialisées d’ici la fin de l’année.

Des montres LG et Samsung équipées d’Android Wear, une autre déclinaison du système d’exploitation de Google, devaient quant à elles être disponibles dès mercredi.

Android équipe and de 75% des smartphones vendus dans le monde, ce qui en fait un indicate d’entrée idéal vers les multiples services de Google, comme la recherche en ligne ou la navigation, et lui assure donc de nouvelles sources de revenus publicitaires.

Le groupe a précisé que and de 40 entreprises du secteur vehicle avaient signé une fondness sur le développement d’Android Auto, mais il n’a pas précisé quels constructeurs équiperaient certains de leurs modèles du système dès cette année.

Des cadres du groupe ont fait la démonstration d’Android TV, un logiciel censé permettre aux téléspectateurs de chercher et de visionner facilement des programmes directement sur leur téléviseur.

Android TV marque une nouvelle indeterminate d’entrée du groupe sur le marché de la télévision après l’échec de Google TV, lancé il y a quatre ans mais qui n’a jamais séduit les consommateurs.

Google a également présenté “Google Fit” un use permettant de collecter et de suivre les informations sur la santé de ses utilisateurs et leur activité physique, allied à des services lancés récemment standard Apple et Samsung.

Le suivi et l’analyse des informations sur la santé pourraient devenir un nouveau relais de croissance flow les montres et d’autres objets connectés.

La conférence annuelle de Google vise à présenter les toutes dernières déclinaisons et fonctions d’Android à plusieurs milliers de développeurs, afin de stimuler la création de nouvelles applications, vitales flow assurer leur succès auprès du grand public.

Apple et Google sont aujourd’hui au coude à coude sur des marchés émergents comme l’Inde et la Chine, sur lesquels les smartphones ont encore un critical potentiel de croissance.

Mercredi, Google a expliqué qu’il travaillait avec trois fabricants à la mise au indicate d’un smartphone à moins de 100 dollars (74 euros) destiné à un lancement en Inde cet automne.

(Marc Angrand flow le use français)

Glance transforme votre montre actuelle en une smartwatch

Je ne suis pas contre les smartwatches mais j’aime bien porter une montre classique. C’est l’une des raisons flow lesquelles ces appareils sont difficiles à vendre à certaines personnes, en particulier celles qui sont très difficiles flow la marque de la montre. Et si c’était probable d’avoir les fonctionnalités d’une smartwatch sans avoir à laisser tomber votre montre actuelle ? Glance splinter cela possible.

Il est présenté comme le premier “accessoire smart” au monde qui peut transformer une montre classique en une smartwatch. Cet appareil léger est en aluminium et il rentre dans le bracelet d’une montre. Il y a un petit écran OLED, un notifiant LED, ainsi qu’une détection de mouvement en 3D et Bluetooth 4.0 flow se connecter sur un smartphone Android ou iOS. Le support est promis flow BlackBerry et Windows Phone.

Il est étanche jusqu’à cinq ATM comme la majorité des montres ces jours-ci, Glance est disponible en trois tailles qui peut entrer dans des bracelets de différentes largeurs: 18mm, 22mm et 26mm. La plupart des montres sont dans cette fourchette, alors la compatibilité ne sera pas un gros problème.

Sur le petit écran OLED, Glance peut afficher l’identité de l’appelant, lire les messages entrants avec Spritz et vous permet même de répondre rapidement aux messages en touchant un bouton. Une autre touche peut aider à localiser un téléphone appairé. Il est même probable de l’utiliser comme d’une télécommande flow une intelligent TV. Selon l’équipe derrière Glance, sa batterie aurait une autonomie d’une semaine.

Comme de nombreux autres produits similaires de Glance, c’est un projet qui recherche des fonds. Kiwi Wearables veut push 150.000$ CAD around une campagne Kickstarter flow commencer la production. En vous engageant flow 70$ CAD, vous pourrez recevoir un appareil Glance en Octobre.

Retrouvez cet essay sur Ubergizmo FR


Corsair annonce la clé USB 3.0 Flash Voyager GTX
Zazzi, le bijou intelligent wearable
La smartwatch de Microsoft sera concordant avec iOS Android [rumeur]
LG G Watch, elle a été aperçue à la FCC
Moto 360, elle se chargera around une initiation magnétique

La maison connectée, terre de conquête flow SFR et Apple

L’opérateur télécoms a lancé sa nouvelle offre de services, notamment la notice de logements.

Après la guerre des prix, voici la guerre des services. SFR ouvre le bal avec sa nouvelle offre destinée à la maison connectée. L’opérateur introduce un forfait qui comprend la notice de la maison à domicile, en and des traditionnels abonnements Internet, TV et téléphonie fixe, flow 48,99 euros standard mois (32,99 euros standard mois, en graduation dans la fibre). Le container comprend une caméra de surveillance, un détecteur de fumée, un de mouvements, une sirène, le surveillance est connecté.

SFR compte vendre 200.000 de ses box «Home» standard an. Il mise notamment sur une augmentation de la demande flow ce form de services. L’opérateur a en outre décidé d’ouvrir sa plateforme de services à tous les fabricants de matériel. «Nous voulons devenir l’Android de la domotique», résume Franck Cadoret, directeur exécutif de SFR. Philips et Legrand ont déjà répondu présents. L’opérateur veut aussi exporter son concept. Il est déjà snob à le vendre à l’allemand mobilcomm-debitel.

Le développement de la domotique a plusieurs objectifs. Il s’agit d’abord de développer des services qui justifient une hausse de prix. Ainsi, l’option Europ-assistance est facturée 10 euros. Il est aussi probable d’ajouter des objets connectés au dispositif «de base», comme des ampoules connectées ou des détecteurs de fuite d’eau. Ces objets seront vendus dans les boutiques SFR. Cela devrait notamment permettre de compenser la baisse des ventes de smartphones dans ce réseau.

L’opérateur espère aussi conquérir de nouveaux clients avec ces services. «Seuls 6 % des clients qui changent d’opérateur le rise en raison du prix de l’abonnement. Les autres sont motivés standard les services», relève Franck Cadoret. Le benefit de tools de marché est essentiel, alors que les opérateurs ont dépensé «des centaines de millions d’euros flow déployer la (…) Lire la apartment sur Figaro.fr


Domotique: Apple se lancerait sur le marché de la maison connectée 


Les objets connectés vont modifier les pratiques dans la santé 


L’Internet des objets gagne en notoriété auprès des Français 

Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro

Bien choisir son nouveau téléviseur flow profiter à lustful du Mondial

HIGH-TECH – Les ventes de téléviseurs profitent généralement des compétitions sportives. Comment faire le bon choix…

Le bel écran LCD acheté il y a 10 ans embark à fatiguer? La coupe du Monde (du 12 juin au 13 juillet) est un bon prétexte flow en changer. Derniers conseils flow s’équiper avant le manoeuvre d’envoi…

Grande taille

Cette fois vous n’y couperez pas. Optez flow un écran and vast que celui dont vous disposez. Les prix ayant considérablement baissé, tapez directement sur un 46”/117 cm, voire un 50”/127 cm. Pas de souci: LCD ou LED, ces téléviseurs ne nécessitent pas forcément beaucoup de recul.

Beau design

Faites-vous plaisir avec un écran qui soit aussi joli. Toutes les marques viennent de renouveler leurs gammes et proposent de nouveaux designs vraiment attirants, comme Sony et ses écrans au pattern Wedge du meilleur effet.

Immersion

Il n’y a que Philips qui introduce la fonction Ambilight avec laquelle les couleurs dominantes affichées standard l’écran sont projetées à l’arrière du téléviseur créant ainsi un halo lumineux. Rien que tel qu’un bon compare de feet flow profiter de l’immersion ainsi offerte. A coupler avec des lampes Philips Hue flow créer une ambiance de ouf dans son salon…

Connecté

Branché sur votre réseau domestique, un téléviseur connecté offre accès à de nombreuses possibilités de Replay ou offres VOD. Egalement dans les tuyaux: YouTube, Daily Motion et Skype. Samsung et Panasonic disposent à ce jour des services connectés les and aboutis avec de la recommandation de programmes.

Recorder

Enregistrer un compare sur une clé USB ou un disque dur externe: de nombreux écrans le permettent. Il n’y a que l’Allemand Loewe qui introduce des téléviseurs avec disque dur intégré (gamme ID DR +, Individual et Reference ID). Autre fonctionnalité de la marque: myTV2move flow regarder sur sa tablette tous les programmes captés standard la TV, même si elle est éteinte.

Ultra HD

Avec leur définition (…) Lire la apartment sur 20minutes.fr

Facebook: Que faire en cas d’usurpation d’identité?
Sony veut installer sa Playstation sur le marché chinois
«Watch Dogs» flow se mettre dans la peau d’un bandit informatique
«Watch Dogs»: Après «Assassin’s Creed» et «Les Lapins crétins», allez-vous succomber à ce jeu d’action?
Recevez toute l’actu de 20minutes.fr standard email

«Wolfenstein: The New Order», une bataille décomplexée contre des nazis cruels et super méchants

JEU VIDEO – L’un des ancêtres du genre First chairman shooter est de retour ce mardi sur consoles et PC…

On avait abandonné «Wolfenstein» aux mains des nazis en 2009 avec un jeu plutôt brouillon. «Wolfenstein: The New Order» relève le niveau de la licence. D’abord parce qu’il se déroule dans un monde uchronique, un pris-parti intéressant qui lorgne du côté de Philip K. Dick et de son Maître du Haut Château. Mauvaise nouvelle: les nazis ont gagné la Seconde Guerre Mondiale. Bonne nouvelle: on va organiser la résistance à l’orée des années 1960.

Pour cela, le studio suédois Machine Games remet en selle le pourfendeur d’aryens B.J. Blazkowicz après l’avoir plongé dans un coma de quatorze ans dans un asile en Pologne. Et hop, de Berlin à Londres, le soldat américain partial à la recherche de ses camarades et des super-armes qui ont permis au Troisième Reich d’asseoir sa mastery sur le monde.

Pas de warn du côté de ce shooter, dans la lignée du «Wolfenstein 3D», créé en 1992 standard idSoftware et les vétérans John Carmack et John Romero. Par ailleurs, on ne saurait trop conseiller la harangue de l’ouvrage de David Kushner, Les maîtres du jeu vidéo.

Belles cinématiques

L’ambiance de ce jeu d’aventure et d’action est plutôt cohérente, staid et judicieusement saupoudrée de belles cinématiques. «Wolfenstein: The New Order» ne se prend pas au sérieux, avec des nazis and cruels que nature. Mais grâce à des personnages secondaires qui sortent des sentiers battus et un scénario correct, le jeu respecte le cerveau du joueur sans sacrifier à l’action.

Soit il avancera dans le tas en combattant ces molosses d’acier et ces soldats engoncés dans des armures épaisses, soit il fera appel à and de refinement flow zigouiller en overpower les capitaines susceptibles d’appeler des renforts. Des atouts seront débloqués au fur et à mesure en fonction du character de jeu employé. Pour ce qui est de la qualité des graphismes (on a (…) Lire la apartment sur 20minutes.fr

Votre enfant prend-il des cours de programmation?
VIDEO. L’iPad passe les cook d’oeuvre du Prado au scalpel
Switch 10 d’Acer: le PC hybride vise le podium
Le Japon pierce la freeing TV expérimentale en format très haute-définition 4K
Téléchargez gratuitement l’application Android 20 Minutes

Votre enfant prend-il des cours de programmation?

TÉMOIGNAGES – Comment se déroulent les cours? Quelles sont ses motivations? Prend-il du plaisir?…

«On apprend l’anglais, le chinois, il faut apprendre à coder!». Voici l’une des clés données standard Axelle Lemaire dans un discuss à 20 Minutes flow que les prochaines générations maîtrisent parfaitement leur environnement numérique.

La secrétaire d’État au numérique précise: «Faire du code, c’est un outil au use d’un projet scientifique, artistique ou pédagogique. Ce n’est pas dans les programmes mais j’aimerais, standard exemple, que le temps périscolaire permette ce genre d’ateliers un peu partout.»

Votre enfant suit-il des cours de programmation informatique? Quel langage apprend-il? Quelles sont vos motivations? Et les siennes? Comment ces cours se déroulent-ils? Prend-il du plaisir? Témoignez dans les commentaires ou around contribution@20minutes.fr

Retrouvez cet essay sur 20minutes.fr

VIDEO. L’iPad passe les cook d’oeuvre du Prado au scalpel
Switch 10 d’Acer: le PC hybride vise le podium
Le Japon pierce la freeing TV expérimentale en format très haute-définition 4K
Les français connaissent de and en and les objets connectés
Téléchargez gratuitement l’application Android 20 Minutes

Africa’s Oprah?

Editor’s note: Leading Women connects you to extraordinary women of our time. Each month, we meet two women at the top of their field, exploring their careers, lives and ideas.

(CNN) — Oprah, if you’re reading this, for goodness sake return this woman’s calls. Ask your assistants if there’s a box of yellowing fax messages lying around somewhere in Harpo Studios — she sent you one daily for a while.

Track down the ton of letters asking — pleading — for your help starting a Winfrey-style talk show in Africa. Because this isn’t just another eager fan. Her name is Mosunmola Abudu, and in the last eight years she’s done it — and then some.


Jessica Parker: Industrious mum inspired me


Sarah Jessica Parker: The business woman

With no TV experience whatsoever, Abudu has become the “Oprah of Africa” — it’s impossible not to read an interview with the glamorous 49-year-old without the moniker cropping up. And with good reason.

Breezing into CNN’s London studios, electric blue dress clinging to her slim figure, glossy pink eye shadow and lipstick to match, Abudu is in her element, the sound bites coming thick and fast.

And why wouldn’t the mother-of-two be comfortable in front of the camera? This is the face of “Moments with Mo,” the hugely successful talk show Abudu founded in 2006, attracting such high profile guests as Hillary Clinton and IMF chief Christine Lagarde.

The manicured Mo and her guests lounge in plush apartments, chat over coffee, contemplate tasteful visual cues. Africa’s first syndicated talk show was so slick that people initially questioned whether it could actually have been created in Nigeria.

Abudu assured them it was. There was more to come. Nine months ago she started Ebony Life TV — Africa’s first global black entertainment network. Oprah who?

“When I started my journey into television, there was nothing that I didn’t try, to reach this woman,” says Abudu about her early attempts to contact Ms Winfrey.

“We sat for days on end, would send daily faxes, would send weekly faxes. At some point, when we didn’t get a response, we realized that Oprah wasn’t going to save us, she wasn’t there to help us to get this talk show of Africa started. And then I just basically got out there and said ‘let’s just do the very best that we can.'”

Mo’s big moment

Winfrey or not, in less than a decade Abudu has built a TV network creating 1,000 hours of programming yearly. And there are plans to make even more channels — all under the Ebony Life banner.

But what makes Abudu’s story remarkable is not that she conquered African TV — but that she did it without any prior media experience.

“I went on a training course for learning how to present, went back and said: ‘Here I am and I want to produce my own talk show!'” said the British-born entrepreneur in an interview with CNN’s Stephanie Busari.

“Of course, there were many knock backs along the way, many people telling me ‘you can’t do these things.’ But I think what’s important in life is that you believe in yourself and the things you can do.”

Before she was the queen of African chat shows, Abudu was a head of human resources at oil giant ExxonMobil for a decade. Then there’s the consultancy firm she set up, the executive-training center she developed, and the charity she founded.

The ‘other’ Africa

So where did this drive to be on TV come from? Abudu puts it down to a “deep-seated passion to tell Africa’s story.” Even if that meant standing in the middle of London with a microphone.

“A couple of years ago I stood there with a microphone, and just randomly stopped people in the street,” explained Abudu. “I said: ‘When you hear the word Africa, what comes to mind?'”

“I heard ‘starving children, poverty, HIV, Mugabe.’ I heard ‘babies with flies on their faces.’ And my next question was: ‘Why do you think this of Africa?’ And the response was: ‘It’s what I read in the newspapers, it’s what I see on television.’ Because that’s the popular notion of Africa.”

Not if Abudu has anything to do with it. Her show celebrates a very different continent, one brimming with entrepreneurs, academics, and artists, all taking their place on her coveted couch.

“It’s glossy, it’s got razzmatazz,” she says about her network’s distinctive style.

“It shows that there’s a new generation of Africans out there that want this content they can identify with, that speaks to them.”

Dream big

Born in London, Abudu spent her early years between the UK and Africa. On holidays she would visit her grandparents’ cocoa farm, and remembers them spreading out beans to dry in the Nigerian sun.

Growing up in 1960s Britain was tough for one of only three black children in her school. She was asked questions like: “Do you guys live in tress? Do you dance around fires? What do you eat for breakfast?”

When she was 11 years old, Abudu’s father died, and her 73-year-old mother still remains a huge source of strength and inspiration.

“She is very prayerful woman. I am very prayerful woman. So I find that through working hard and praying hard a lot of things just get done,” she said.

It seems the ‘Oprah of Africa’ doesn’t need Ms Winfrey after all.

Read: Sarah Jessica Parker’s new Cinderella role

Watch: From orphan to billionaire Russian ‘Tsarina’

Inspire: Beyonce says gender equality is a myth

CNN’s Jim Stenman contributed to this report.