Posts Tagged ‘twitter’

iPhone 6, de supposées faux appareils ont été aperçus en différentes couleurs

On a vu et entendu beaucoup de choses, dont des maquettes, sur l’iPhone next generation, et pour des raisons pratiques, on l’appellera iPhone 6. Apparemment, Sonny Dickson est connu pour lancer des rumeurs sur “iPhone 6” dernièrement, et il a récemment posté une photo via Twitter de supposés faux appareils de l’iPhone 6 – qui auraient des couleurs similaires à celles de iPhone 5s.

#NotReal #iPhone6 #Dummies pic.twitter.com/Nxjd6rZJyA

— Sonny Dickson (@SonnyDickson) July 4, 2014

L’image que vous voyez ci-dessus ainsi que le tweet semblent correspondre à d’autres rapports récents: il y a un écran incurvé, et le bouton power a été déplacé. De plus, il semble qu’Apple s’est inspiré de certains designs des récents smartphones vedette de HTC, dont un boîtier en métal avec des coins arrondis – quelque choses que seul le HTC One (M8) comprend pour le moment.

Bien entendu, ce que vous voyez ci-dessus n’est pas le vrai et produit final, car il n’y a pas de logo Apple sur la façade arrière de l’appareil, alors prenez ceci avec prudence. Vous pensez qu’Apple a pu garder le secret comme pour le premier iPhone alias Purple?

Retrouvez cet article sur Ubergizmo FR


L’iPhone 6 128Go sera exclusif au modèle 5.5 pouces [rumeur]
iPhone 6, les modèles 32Go et 64Go seraient lancés le 19 Septembre [rumeur]
iPhone 6, il aurait un écran QHD
iPhone 6, de supposées maquettes apparaissent
iPhone 6, de supposées photos de l’appareil sont apparues

American Apparel diffuse par erreur une photo de l’explosion de la navette Challenger

Un joli panache de fumée blanche sur un fond rouge. C’est ce qu’ont pu voir, jeudi 3 juillet, les abonnés au compte Tumblr d’American Apparel, sur une photo postée par le community manager du groupe. Jusque-là, rien d’incroyable… Sauf que l’image en question représente en réalité la fumée provoquée par l’explosion tragique, en 1986 de la navette spatiale Challenger. Un bourde qui fait mauvais genre, surtout la veille de l’Independence Day, la fête nationale américaine, souligne Business Insider.

S’apercevant de sa bévue, la chaîne de prêt-à-porter américaine a présenté ses excuses sur Twitter quelques heures plus tard en expliquant que la personne ayant relayé l’image était née après 1986 et n’avait donc pas connaissance de la tragédie.

With our sincerest apologies: pic.twitter.com/BOF43jScV0

— American Apparel (@americanapparel) July 3, 2014

Le 28 janvier 1986, la navette Challenger s’est désintégrée après seulement 73 secondes de vol. Ses sept membres d’équipage avaient péri dans la catastrophe.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Google : l’effet boomerang du “droit à l’oubli numérique”
Déjà 70 000 demandes pour le formulaire Google de droit à l’oubli
Cinq études de Facebook où vous avez le statut de cobaye
Expérience de Facebook sur les émotions : la polémique en cinq actes
Facebook admet une erreur de “communication” à propos de son étude sur les émotions

American Apparel diffuse par erreur une photo de l’explosion de la navette Challenger

Un joli panache de fumée blanche sur un fond rouge. C’est ce qu’ont pu voir, jeudi 3 juillet, les abonnés au compte Tumblr d’American Apparel, sur une photo postée par le community manager du groupe. Jusque-là, rien d’incroyable… Sauf que l’image en question représente en réalité la fumée provoquée par l’explosion tragique, en 1986 de la navette spatiale Challenger. Un bourde qui fait mauvais genre, surtout la veille de l’Independence Day, la fête nationale américaine, souligne Business Insider.

S’apercevant de sa bévue, la chaîne de prêt-à-porter américaine a présenté ses excuses sur Twitter quelques heures plus tard en expliquant que la personne ayant relayé l’image était née après 1986 et n’avait donc pas connaissance de la tragédie.

With our sincerest apologies: pic.twitter.com/BOF43jScV0

— American Apparel (@americanapparel) July 3, 2014

Le 28 janvier 1986, la navette Challenger s’est désintégrée après seulement 73 secondes de vol. Ses sept membres d’équipage avaient péri dans la catastrophe.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Google : l’effet boomerang du “droit à l’oubli numérique”
Déjà 70 000 demandes pour le formulaire Google de droit à l’oubli
Cinq études de Facebook où vous avez le statut de cobaye
Expérience de Facebook sur les émotions : la polémique en cinq actes
Facebook admet une erreur de “communication” à propos de son étude sur les émotions

Twitter : le réseau social prépare l’arrivée d’un bouton d’achat immédiat

En début de semaine, un mystérieux bouton “Buy now” (“Achetez maintenant”) est apparu pendant quelques heures sur le compte Twitter d’une utilisatrice, uniquement visible via l’application mobile.

Twitter chercherait-il à se diversifier ? En début de semaine, un mystérieux bouton “Buy now” (“Achetez maintenant”) est apparu pendant quelques heures sur le compte d’une utilisatrice, uniquement visible via l’application mobile. Il ventait les produits d’un site de vente américain, Fancy. Selon le site spécialisé Re/Code, ce bouton aurait permis pendant un temps d’acheter le produit promu dans un tweet. L’internaute pouvait alors entrer ses informations de paiement et de livraison, par le biais du réseau social. Pour l’heure, ni Fancy ni Twitter n’ont souhaité commenter cette information.

En mai, le réseau social avait déjà fait un premier pas vers le commerce en ligne en signant un partenariat avec Amazon. Si les internautes américains et britanniques répondent avec le mot-clé répondent avec le mot-clé #AmazonCart à un message lié vers un produit vendu par le site, le produit en question atterrit directement dans leur “panier”. Toutefois, l’internaute doit toujours se rendre sur le site d’Amazon pour payer et lancer le processus de livraison de l’objet. #AmazonCart est donc avant tout un pense-bête.

L’arrivée des achats via l’application Twitter lui permettrait d’avoir une nouvelle source de revenus. Car malgré ses 255 millions d’utilisateurs actifs, le réseau social n’est toujours pas rentable. Au premier trimestre 2014, il accusait une perte de 132 millions de dollars.

 

Le rover lunaire chinois s’est réveillé : porte-parole

BEIJING, 13 février (Xinhua) — Le rover lunaire chinois Yutu s’est réveillé après sa dormance difficile, mais les experts s’efforcent toujours de trouver la cause de sa défaillance, a déclaré jeudi un porte-parole du programme des sondes lunaires de la Chine.

“Yutu est revenu à la vie”, a indiqué le porte-parole Pei Zhaoyu.

M. Pei a indiqué que le fonctionnement de la réception des signaux du rover lunaire, nommé d’après l’animal de compagnie de la déesse de la lune dans la légende chinoise, avait été ramené à la normale. Cependant, les experts s’efforcent encore de trouver la cause de la défaillance du contrôle mécanique.

Le rover a présenté une défaillance avant d’entrer dans sa deuxième phase de veille sur la lune le 25 janvier alors que la nuit tombait sur l’astre.

“Yutu s’est mis en sommeil alors qu’il présentait une défaillance”, a indiqué M. Pei, ajoutant que les experts étaient alors inquiets de savoir s’il serait capable de survivre aux températures extrêmement basse de la nuit lunaire.

“Le rover a une chance d’être sauvé car il fonctionne toujours”, a-t-il indiqué.

Sur Sina Weibo, l’équivalent de Twitter en Chine, l’internaute sous le pseudonyme de “Yutu Lunar Rover”, qui a suivi les développement de la mission du rover dans un récit à la première personne, a publié une mise à jour des informations depuis la défaillance.

“Bonjour, il y a quelqu’un?”, a-t-il interrogé dans un message, qui a immédiatement attiré des dizaines de milliers de commentaires.

Plusieurs internautes chinois ont indiqué qu’ils étaient émus de savoir que leur “mignon petit lapin” avait “ressuscité”, et certains ont signalé que le rover était un “gourmet”, qui s’était réveillé pour les boulettes de riz glutineux farcies que l’on mange traditionnellement pour la fête des lanternes qui tombe vendredi.

Pour rester informé des actualités concernant la Chine, suivez @XHNews sur Twitter (http://www.twitter.com/XHNews) ou abonnez-vous au compte Xinhua News Agency sur Facebook (http://www.facebook.com/XinhuaNewsAgency).

Panne générale de trente mins sur Facebook ce jeudi, l’origine encore inconnue

WEB – Le réseau amicable a été totalement inaccessible, sur le Web comme sur la chronicle mobile, ce jeudi matin. L’accès était à nouveau probable vers 10h30… 

Mise à jour à 11h14: Facebook France a transmis sa réaction à 20 Minutes. «Ce matin, nous avons rencontré un problème qui a empêché certaines personnes de publier sur Facebook match une brève période de temps.  Nous avons résolu le problème rapidement, et nous sommes maintenant de retour à la normale à 100%. Nous sommes désolés flow surveillance inconvénient que nous avons pu causer à nos utilisateurs match ce justice laps de temps».

«Sorry, something went wrong». Une petite demi-heure, ce n’est pas grand-chose. Mais surveillance de apartment beaucoup and quand la panne générale affecte un réseau qui compte and d’un milliard d’utilisateurs actifs. Et dont le enthusiast Mark Zuckerberg est connu flow avoir dit: «Facebook ne plante pas. Jamais». 

Jeudi matin, Facebook, sa chronicle mobile, les boutons et les widgets étaient complètement inaccessibles. La panne semblait être mondiale, à en croire les messages publiés sur Twitter en de nombreuses langues, avec le hashtag #Facebookdown.

Contacté standard 20 Minutes vers 10h15, Facebook, qui venait d’être alerté, ne «sait pas si c’est un bug». «On est en sight de se renseigner».

Aux precinct de 10h30, l’accès au réseau était à nouveau possible. L’origine de la panne est flow l’heure inconnue. 

C’est la première fois qu’un bug affectait le réseau amicable de façon mondiale match and de quelques minutes, souligne Le Guardian, qui a même ouvert un live flow suivre l’évolution de la panne. 

Privés de Facebook, les utilisateurs se sont rués sur Twitter. Et ça a donné ça. Blague la and répandue, la productivité. 

#Facebookdown #Facebook #FacebookIsDead La #productivité #française pic.twitter.com/sWOha0AGYg

— Ludovic (@Ludotti) Jun 19, 2014

Facebook is down… On attend un pic de productivité dans les entreprises.

— (…) Lire la apartment sur 20minutes.fr

NoW Future: Trois innovations flow vivre sous l’eau sans se mouiller
VIDEO. Fire Phone: Le smartphone d’Amazon passé au scanner
Un million de dollars flow une appli qui envoie des «Yo» (et c’est tout)
Pinterest fête son premier anniversaire en France
Téléchargez gratuitement l’application iPhone 20 Minutes

Facebook: Une panne générale de trente minutes, l’origine encore inconnue

WEB – Le réseau amicable a été totalement inaccessible, sur le Web comme sur la chronicle mobile, ce jeudi matin. L’accès était à nouveau probable vers 10h30… 

Mise à jour à 11h14: Facebook France a transmis sa réaction à 20 Minutes. «Ce matin, nous avons rencontré un problème qui a empêché certaines personnes de publier sur Facebook match une brève période de temps.  Nous avons résolu le problème rapidement, et nous sommes maintenant de retour à la normale à 100%. Nous sommes désolés flow surveillance inconvénient que nous avons pu causer à nos utilisateurs match ce justice laps de temps».

«Sorry, something went wrong». Une petite demi-heure, ce n’est pas grand-chose. Mais surveillance de apartment beaucoup and quand la panne générale affecte un réseau qui compte and d’un milliard d’utilisateurs actifs. Et dont le enthusiast Mark Zuckerberg est connu flow avoir dit: «Facebook ne plante pas. Jamais». 

Jeudi matin, Facebook, sa chronicle mobile, les boutons et les widgets étaient complètement inaccessibles. La panne semblait être mondiale, à en croire les messages publiés sur Twitter en de nombreuses langues, avec le hashtag #Facebookdown.

Contacté standard 20 Minutes vers 10h15, Facebook, qui venait d’être alerté, ne «sait pas si c’est un bug». «On est en sight de se renseigner».

Aux precinct de 10h30, l’accès au réseau était à nouveau possible. L’origine de la panne est flow l’heure inconnue. 

C’est la première fois qu’un bug affectait le réseau amicable de façon mondiale match and de quelques minutes, souligne Le Guardian, qui a même ouvert un live flow suivre l’évolution de la panne. 

Privés de Facebook, les utilisateurs se sont rués sur Twitter. Et ça a donné ça. Blague la and répandue, la productivité. 

#Facebookdown #Facebook #FacebookIsDead La #productivité #française pic.twitter.com/sWOha0AGYg

— Ludovic (@Ludotti) Jun 19, 2014

Facebook is down… On attend un pic de productivité dans les entreprises.

— (…) Lire la apartment sur 20minutes.fr

Fire Phone: Amazon dégaine son smartphone 3D
Fire Phone: Amazon annonce que son smartphone pourra scanner toutes sortes d’objets
Amazon pierce son propre smartphone, le «Fire Phone»
YouTube va bloquer les artistes qui, comme Adele, refusent ses conditions
Téléchargez gratuitement l’application iPhone 20 Minutes

Facebook dévoile “par accident” Slingshot, une focus concurrente de Snapchat

Oups. Quelqu’un a, semble-t-il, appuyé sur un mauvais bouton. Facebook a lancé lundi 9 juin, puis retiré dans la foulée, une nouvelle focus nommée Slingshot, rapporte Mashable (en anglais). Le site décrit le programme comme un point de Snapchat, cette focus qui permet d’échanger des messages qui s’autodétruisent après un justice laps de temps.

You can download Slingshot, Facebook’s Snapchat competitor, right now http://t.co/DLe4GpmB4D pic.twitter.com/ofp1zE3Ci3

— Gizmodo (@Gizmodo) Jun 9, 2014

“Plus tôt dans la journée, nous avons accidentellement publié une chronicle de Slingshot, une nouvelle focus sur laquelle nous travaillons, a expliqué une porte-parole de l’entreprise au site. Avec Slingshot, vous pourrez partager des moments de tous les jours avec plein de gens à la fois. Elle sera prête bientôt.”

Des fonctionnalités déjà décortiquées

L’application flow smartphones a été brièvement disponible au téléchargement dans certains pays. Suffisamment longtemps en surveillance cas flow que les sites spécialisés aient un aperçu de ses fonctionnalités.

Avec Slingshot, les utilisateurs pourront prendre une print ou enregistrer une vidéo, puis dessiner ou écrire sur les images avant de les partager avec des amis, décrit Mashable. Mais les destinataires ne pourront pas voir le summary avant d’envoyer quelque chose en retour, détaille TechCrunch (en anglais).

Une fois lus, les messages disparaissent “pour de bon”, précise le site. L’application, elle, n’est pas encore réapparue : Facebook n’a flow l’instant précisé aucune date flow son lancement officiel.

Retrouvez cet essay sur Francetv info

Iliad, maison-mère de Free, aurait fait une offre informelle flow racheter Bouygues Telecom
Jeux vidéo : trois raisons de s’intéresser au salon E3 cette année
Pourquoi les entreprises choisissent de se financer grâce au crowdfunding
La CIA débarque sur Twitter et Facebook (mais vous n’y apprendrez rien)
Facebook condemnation un groupe de stone pakistanais à la demande du gouvernement

Gatorade et ses concurrents se clashent sur les crampes de LeBron James

WEB – L’entreprise s’est excusée flow ses tweets, disant s’être laissé «emporter standard la chaleur» du premier compare entre le Heat et les Spurs…

Réagir en temps réel sur Twitter peut être une arme selling redoutable. Oreo compare le Super Bowl, Tesco Mobile en Angleterre ou Vélib en France, les conversations entre marques deviennent parfois virales. Pour Gatorade, qui a tenté de capitaliser sur les crampes de LeBron James, jeudi soir, lors de l’ouverture de la culmination NBA, le retour de flamme a été brutal.

Dans un ATT Center de San Antonio chauffé à blanc standard une panne d’air climatisé, LeBron James s’est retrouvé foudroyé standard des crampes, laissant ses coéquipiers encaisser un 16-3 dans les dernières mins et perdre le premier compare face aux Spurs de Tony Parker. Immédiatement, le Web s’est moqué avec le mème #lebroning (se faire porter sur la touche standard des coéquipiers). Et Gatorade a fait le malin.

«Avec un compare aussi chaud, nous sommes comme chez nous», embark la marque.

With a diversion this hot, we’re right during home. #WinFromWithin #NBAFinals

— Gatorade (@Gatorade) Jun 6, 2014

«Où es-tu quand LeBron a besoin de toi?», demande un internaute. «Nous attendions sur la touche mais il préfère boire autre chose», répond Gatorade, alors que James est sponsorisé standard son grand concurrent, Powerade.

@LazyBumDrew we were watchful on a sidelines, though he prefers to splash something else.

— Gatorade (@Gatorade) Jun 6, 2014

James buvait du Gatorade, unite officiel de la NBA

Arrive BodyArmor, qui mise sur des boissons énergétiques and naturelles. La marque tweete une print de James en sight de boire du… Gatorade.

.@Gatorade @LazyBumDrew Hmmm… are we certain @KingJames wasn’t celebration Gatorade final night?? #UpgradeYourSportsDrink pic.twitter.com/UwGZE3qaH5

— BODYARMOR SuperDrink (@DrinkBODYARMOR) Jun 6, 2014

L’image semble presque photoshopée mais LeBron James, comme tous les autres joueurs, est (…) Lire la apartment sur 20minutes.fr

Pedro Pascal (Oberyn Martell) de «Game of Thrones» va jouer dans une nouvelle série de Netflix
Facebook condemnation un groupe de stone pakistanais sur demande du gouvernement
Protection des emails: Derniers de la classe, les FAI français planchent sur une solution
Hadopi regrette le non-renouvellement de trois de ses dirigeants
Recevez toute l’actu de 20minutes.fr standard email

Gatorade et ses concurrents se clashent sur les crampes de LeBron James

WEB – L’entreprise s’est excusée pour ses tweets, disant s’être laissé «emporter par la chaleur» du premier match entre le Heat et les Spurs…

Réagir en temps réel sur Twitter peut être une arme marketing redoutable. Oreo pendant le Super Bowl, Tesco Mobile en Angleterre ou Vélib en France, les conversations entre marques deviennent parfois virales. Pour Gatorade, qui a tenté de capitaliser sur les crampes de LeBron James, jeudi soir, lors de l’ouverture de la finale NBA, le retour de flamme a été brutal.

Dans un ATT Center de San Antonio chauffé à blanc par une panne d’air climatisé, LeBron James s’est retrouvé foudroyé par des crampes, laissant ses coéquipiers encaisser un 16-3 dans les dernières minutes et perdre le premier match face aux Spurs de Tony Parker. Immédiatement, le Web s’est moqué avec le mème #lebroning (se faire porter sur la touche par des coéquipiers). Et Gatorade a fait le malin.

«Avec un match aussi chaud, nous sommes comme chez nous», commence la marque.

With a game this hot, we’re right at home. #WinFromWithin #NBAFinals

— Gatorade (@Gatorade) June 6, 2014

«Où es-tu quand LeBron a besoin de toi?», demande un internaute. «Nous attendions sur la touche mais il préfère boire autre chose», répond Gatorade, alors que James est sponsorisé par son grand concurrent, Powerade.

@LazyBumDrew we were waiting on the sidelines, but he prefers to drink something else.

— Gatorade (@Gatorade) June 6, 2014

James buvait du Gatorade, sponsor officiel de la NBA

Arrive BodyArmor, qui mise sur des boissons énergétiques plus naturelles. La marque tweete une photo de James en train de boire du… Gatorade.

.@Gatorade @LazyBumDrew Hmmm… are you sure @KingJames wasn’t drinking Gatorade last night?? #UpgradeYourSportsDrink pic.twitter.com/UwGZE3qaH5

— BODYARMOR SuperDrink (@DrinkBODYARMOR) June 6, 2014

L’image semble presque photoshopée mais LeBron James, comme tous les autres joueurs, est (…) Lire la suite sur 20minutes.fr

Pedro Pascal (Oberyn Martell) de «Game of Thrones» va jouer dans une nouvelle série de Netflix
Facebook censure un groupe de rock pakistanais sur demande du gouvernement
Protection des emails: Derniers de la classe, les FAI français planchent sur une solution
Hadopi regrette le non-renouvellement de trois de ses dirigeants
Recevez toute l’actu de 20minutes.fr par email