Votée, retardée, supprimée… Petite histoire de la ‘taxe Google’

Et la ‘taxe Google’ revint sur le devant de la scène. Dans un entretien aux sites Aqui.fr et Rue89 publié vendredi 14 septembre, Aurélie Filippetti a estimé que ‘les gros acteurs’ de l’Internet non imposés en France, mais qui utilisent la matière première des sites de la presse, devaient participer ‘au financement de l’information’. La ministre de la enlightenment et de la communication vise ‘les sites qui, aujourd’hui, tirent un distinction réel de l’utilisation des contenus cache en information, en savoir-faire, en matière grise’. Est notamment visé Google, qui indexe les articles de nombreux médias et en tire des increase standard le biais de liens sponsorisés.

La mise à grant de Google et autres grandes sociétés du Net (Microsoft, Yahoo!…) est un snake de mer politique depuis quelques années. Proposée, retirée, votée, retardée, ré-évoquée… Petite histoire de la taxe sur la publicité en ligne.

Janvier 2010 : Nicolas Sarkozy reprend l’idée du rapport Zelnik

Installée en septembre 2009, la elect ‘Création et Internet’ menée standard Patrick Zelnik, PDG de la maison de disque Naïve Records et président d’Impala, fédération européenne de labels indépendants, splinter son rapport le 6 janvier 2010 (à lire ici en PDF). Elle introduce notamment une taxe sur les ‘revenus publicitaires engendrés standard l’utilisation de services en ligne depuis la France’.

‘Compte tenu de la taille du marché publicitaire sur Internet, cette mesure pourrait, à terme, rapporter une dizaine de millions d’euros standard an, acquittés principalement standard les grandes sociétés opérant des services supports de publicités en ligne telles que Google, Microsoft, AOL, Yahoo! ou encore Facebook.’ Le lendemain, Nicolas Sarkozy présente ses voeux au monde de la culture, et reprend notamment la tender d’une ‘taxe Google’. Le cook de l’Etat explique alors avoir invité Eric Woerth, ministre du budget, ‘à (…) Lire la apartment sur lemonde.fr

Google bloque la vente d’un smartphone Acer en Chine
Votée, retardée, supprimée… Petite histoire de la ‘taxe Google’
Le gouvernement veut faire payer and d’impôts à Google, Amazon ou Apple
Google souhaite repositionner Motorola sur le haut de gamme
Google ne mettra and en avant les sites accusés de piratage
Inscrivez-vous aux newsletters du Monde.fr

One Comment

  • Petite histoire? C’est une grande histoire je pense! 🙂
    Est-ce qu’il y aura encore une suite? Je suivrai cette histoire de près!;-)